AccueilEconomieLes entreprises régionales pensent maintenir leur dynamique en 2019

Les entreprises régionales pensent maintenir leur dynamique en 2019

Les entreprises régionales pensent maintenir leur dynamique en 2019
DR - Le chiffre d'affaires des entreprises de la construction a progressé de 4 % en 2018.

Economie Publié le ,

« Que ce soit dans l'industrie, les services ou la construction, les entreprises régionales ont réalisé une année 2018 relativement satisfaisante même si les indicateurs sont moins bons qu'en 2017 qui a été une année très favorable », analyse Stéphane Albert, responsable du pôle Etudes de la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans l'industrie, le chiffre d'affaires progresse de 3,2 %, contre 5,1 % en 2017, avec une hausse plus marquée pour la pharmacie (+ 5,9 %) et moindre dans l'agro-alimentaire (+ 2,7 %) et la fabrication de matériels de transport (+ 2,4 %). « La croissance est tirée par les PME dont bon nombre enregistrent une augmentation de leur chiffre d'affaires supérieure à 3,2 % », souligne Stéphane Albert. Les effectifs progressent de 2,3 % et les investissements sont stables après une année 2017 en très forte augmentation. Dans les services, la croissance du chiffre d'affaires s'affiche à + 4,4 % après + 5,7 % en 2017. Les activités informatiques (+ 8,6 %) et le secteur de l'ingénierie-études techniques (+ 4,9 %) sont les plus performants. Là encore, les entreprises de moins de 50 salariés portent la croissance. Les effectifs sont en progression de 3,5 %. Dans la construction, où ce sont les PME de moins de 20 salariés et les très grosses entreprises qui génèrent la croissance, le chiffre d'affaires est en hausse de 4 %, après une embellie de 4,5 % en 2017. Le gros œuvre voit son chiffre d'affaires augmenter de 4,6 % et ses effectifs de 3,8 %, les travaux publics affichent une hausse de 4,1 % du chiffre d'affaires et de 2,4 % des effectifs, et le second œuvre est en peu en-deçà avec une progression de 3,6 % du chiffre d'affaires et de 2 % des effectifs. « Dans l'industrie et les services, les marges sont plutôt en amélioration, tandis qu'elles sont stables dans la construction », ajoute le responsable des études.

Côté perspectives, les chefs d'entreprise font preuve d'optimisme. « Les prévisions de chiffre d'affaires dans l'industrie, les services et la construction font état de progression de 3,5 %, 3,8 % et 2,4 %. Le gros œuvre risque de souffrir un peu à cause de la baisse des mises en chantier et des autorisations de mises en chantier », fait savoir Stéphane Albert. Les effectifs devraient également être en croissance de 1,4 %, 2,9 % et 1 %. « Tous les dirigeants nous font part de leur difficulté à trouver de la main d'œuvre ce qui est un paradoxe avec un taux de chômage à 9,1 % en 2018 et qui décroit moins vite que dans la zone euro », fait remarquer Christian Jacques Berret, directeur régional.

1,5 % de croissance du PIB en 2019

La croissance du PIB s'est établie à 1,5 % en 2018 en France (1,9 % dans la zone euro). « Le pays a connu un trou d'air avec des grèves dans les transports puis le mouvement des gilets jaunes », explique Christian Jacques Berret. En 2019, le taux de croissance du PIB de la France devrait s'afficher à 1,5 % (1,7 % dans la zone euro) malgré des incertitudes sur le plan mondial avec le protectionnisme américain, la guerre commerciale avec la Chine ou encore le Brexit.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?