Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Les Confluences, bien dans ses baskets

Publié le - - Exposition

Les Confluences, bien dans ses baskets
© Bertrand Stofleth

La chaussure raconte beaucoup de choses sur nous, bien davantage qu'on pourrait le croire. Le musée des Confluences exhume pour la première fois une partie de sa collection de chaussures, profitant de l'occasion pour en restaurer quelques-unes.

L'exposition À vos pieds déroule dans une ambiance feutrée et tamisée des vitrines de paires de chaussures, d'une exceptionnelle paire de « chopines » du XVIème siècle, prêtée par le musée national du Moyen-Âge aux fameux stilettos de Lauboutin que toute coquette voudrait posséder. Depuis la fin du néolithique et sans doute avant, l'homme a cherché à se chausser, pour se protéger du chaud au sud, du froid au nord. Il y a d'ailleurs fort à parier que certains modèles présentés dans l'exposition ressemblent à s'y méprendre à ceux que portaient nos ancêtres.

Si la chaussure permet tout d'abord de se protéger, elle constitue un fort marqueur social, reflet d'une société et d'un lieu. Comme en témoignent les jipsin, ces sandales en paille portées par les paysans coréens tandis que leurs homologues bien-nés portent les mêmes en soie, cuir et velours. On ne manquera pas de s'extasier sur la finesse des broderies des « lotus d'or », ces minuscules chaussures pour pieds bandés, tout en se souvenant du martyr de ces femmes dont on déformait les pieds dès leur plus jeune âge, les empêchant de marcher et leur faisant endurer d'affreuses souffrances. Ou sur les sandales du Kurdaitcha, chamane aborigène, dont la tige est réalisée en cheveux humains tressés et la semelle en plumes d'émeu qui auraient la faculté d'effacer les traces de pas. Ou celles de son cousin kalash, Djanduli Khan, ultime chamane de ce peuple originaire du Pakistan, données par les ethnologues lyonnais Vivianne Lièvre et Jean-Yves Loude qui les avaient collectées lors de leurs séjours réguliers là-bas. Ou encore de ces chaussures à talons du XVIIème siècle, baptisées Duc de Guise, destinées à faire paraître son propriétaire plus grand, exposées en miroir des célèbres escarpins à semelle rouge, comme si l'histoire interrogeait le présent.

Découpée en cinq « îlots » qui permettent (forcément) de trouver chaussure à son pied, cette exposition déploie quelque 150 paires de sandales, godillots et autres souliers venus des quatre coins du monde, des mocassins en peau de cerf des Indiens des plaines (ainsi qu'une magnifique tenue que le visiteur avait déjà pu découvrir lors de l'exposition Dans la chambre des merveilles), aux kamik, d'incroyables cuissardes des femmes du Groenland en passant par les fameuses socques japonaises qui ouvrent l'exposition en passant par les sabots ariègeois à la forme cornue caractéristique. Sans oublier toute une collection de chaussures d'enfants, de ces petites ballerines chinoises brodées d'un tigre pour porter bonheur aux mini-DocMartens et autres converse d'aujourd'hui, des godillots miniatures aux socques, plus longues que celles des adultes pour éviter qu'ils ne trébuchent.

Le musée international de la chaussure de Romans-sur-Isère, qui a prêté une quarantaine de pièces accueillera l'exposition dès son décrochage à Lyon.


Musée des Confluences, jusqu'au 30 avril

www.museedesconfluences.fr

 

Pour l'exposition, 49 paires du fonds du musée des Confluences sur les plus de 170 que comptent les collections ont été restaurées par une équipe pluridisciplinaire de sept conservateurs-restaurateurs. Ceux-ci ont nettoyé et consolidé les objets en fonction de leur état de dégradation pour leur rendre leur aspect le plus proche de l'origine. Ce faisant, ils ont permis d'affiner les recherches sur les matériaux et les techniques employés. Cinq paires font également l'objet d'un récit écrit par l'écrivain Jacques Jouet, qui se déclenche quand le visiteur s'assoit sur le siège d'écoute placé en face de la vitrine.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer