AccueilLes caveaux improvisés

Les caveaux improvisés

La Percée du vin jaune exige une logistique qui mobilise tous les acteurs de la profession, mais aussi les habitants des villes ou villages où elle a lieu. Ainsi cette année, à Lons-le-Saunier, où Philippe Tissot découvre le caveau qui lui a été attribué. « Dans un premier temps, les ambassadeurs du vin jaune recensent les locaux disponibles, puis les attribue à l'issue d'un tirage au sort, précise le vigneron ». Quelques fois, des lots sont redistribués pour tenir compte du poids des viticulteurs que mesure le nombre de visiteurs enregistrés les années précédentes. « Dans un deuxième temps, après avoir pris possession des clés, nous repérons les lieux et évaluons les aménagements à effectuer. Parfois il faut mettre du gravier, prévoir un groupe électrogène ou un branchement électrique ». Les viticulteurs, jouissent gratuitement de ces caves, se voient rétribuer, en fin de Percée, en fonction des bénéfices de la manifestation redistribués au prorata des tickets laissés par les visiteurs.
Les caveaux improvisés
© Xavier Servolle

Publié le ,

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?