AccueilCultureMusiqueLes bonnes notes de Philippe Cassard

Les bonnes notes de Philippe Cassard

Seul ou avec Cédric Pescia, le pianiste déflore les romantiques allemands.
Les bonnes notes de Philippe Cassard
Photo : Jean-Baptiste Millot

CultureMusique Publié le ,

Les auditeurs de France Musique connaissent la voix de ce pianiste, hier avec ses « Notes du traducteur », aujourd'hui avec " Portraits de famille ". A la fois ludiques et didactiques, ces émission témoignent de la grande culture de l’artiste bisontin formé à au Conservatoire de Paris par Dominique Merlet. Le finaliste du concours Clara Haskil en 1985 fait partie de ces rares virtuoses incapables de construire une carrière dans la solitude des récitals. En formation de chambre, en duo avec des chanteurs (récemment avec Natalie Dessay), ou accompagné par l’orchestre, Philippe Cassard vit la musique comme une aventure collective.

Aventure qu’il aime faire partager aux profanes comme ce fut le cas lorsqu’il dirigea, de 1999 à 2008, le festival des Nuits romantiques du Bourget. Il fait également partie de ces musiciens qui jouent, plus qu’il ne se la jouent, préférant la profondeur d’un Schubert ou d’un Debussy, ses deux compositeurs de prédilection, à l’esbroufe de certains tubes pianistiques. Invité de Piano à Lyon, il partage la vedette avec le Cédric Pescia. Le premier joue Brahms, le second Schumann, ensemble ils interprètent Schubert.

Salle Rameau, 12 décembre à 20 h 30

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?