AccueilSpectacle vivantLes Barbares d'Hofesh Shechter

Les Barbares d'Hofesh Shechter

Les fans d'Hofesh Shechter peuvent se réjouir. Sa dernière production, vue en Avignon l'été dernier, arrive sur la scène de la Maison de la danse auréolée de critiques élogieuses.
Les Barbares d'Hofesh Shechter

CultureSpectacle vivant Publié le ,

L'enfant terrible de la danse israélienne revient à Lyon avec sa nouvelle production, Barbarians. Après la déflagration Political Mother présentée en 2010, dans le cadre de la 14ème Biennale de la danse et Sun, une pièce plus solaire présentée en 2014 sur la scène de la Maison de la danse, Hofesh Shechter s'interroge sur les relations humaines d'un petit groupe. Il a fait la preuve de sa maîtrise des groupes importants avec une danse furieuse, frénétique et puissante, il montre ici qu'il peut aussi construire des pièces plus intimistes, plus légères et tout aussi électriques. Six interprètes pour une pièce découpée en trois parties autour de l'amour, la mort, le bien, le mal. Vaste programme que s'est offert Hofesh Shechter, artiste associé du célèbre Sadler's Wells Theater de Londres et chorégraphe résident du Brighton Dome, dans Barbarians où il réalise comme de coutume la bande-son, entre Couperin et musiques additionnelles récoltées ça et là et mixées par ses soins. Soit six boules d'énergie brute, oscillant entre pas baroques et danse « tribale », entre geste écrit et pulsation rythmique qui montrent une humanité réconciliée, de la première partie Barbarians in love à la troisième Two completely different angles of the same fucking thing. De l'ensemble au duo, du groupe au couple. Une danse de l'urgence qui raconte sans mots (ou presque) le monde d'aujourd'hui, de bruit et de fureur, de fumée et de chair. À découvrir !


Maison de la danse, 7 au 11 juin

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?