AccueilActualitéLes autocaristes d'Auvergne-Rhône-Alpes appellent à l'aide pour passer le virage du Covid-19

Les autocaristes d'Auvergne-Rhône-Alpes appellent à l'aide pour passer le virage du Covid-19

Avec la réélection pour trois ans à la présidence du duo Pascal Favre et Michel Seyt, la FNTV Auvergne-Rhône-Alpes joue la carte de la continuité dans une période critique pour les 200 entreprises régionales du secteur, frappées de plein fouet par les conséquences de la crise du Covid-19.
Les autocaristes d'Auvergne-Rhône-Alpes appellent à l'aide pour passer le virage du Covid-19
© Transdev 69 / Photo d'illustration - Les autocaristes se retrouvent malgré eux frappés de plein fouet par les conséquences de la crise du Covid-19.

Actualité Publié le ,

Les transporteurs de la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs Auvergne-Rhône-Alpes ont élu le 22 mars dernier leurs représentants, avec à leur tête le binôme Pascal Favre et Michel Seyt, reconduit pour trois années. Deux profils complémentaires et d'expérience : Michel Seyt, dont l'entreprise est implantée à Saint Flour (Cantal), a exercé pendant neuf ans la charge de président de la FNTV. Pascal Favre assure quant à lui les fonctions de directeur "réseaux et territoires" Transdev France.

La FNTV Auvergne Rhône Alpes représente plus de 90% des entreprises de transport interurbains par autocars ainsi que celles effectuant le transport des personnes à mobilité réduite (TPMR). Soit un total de 200 entreprises et 12 000 salariés.

Des recettes qui se sont effondrées

À la tête du nouveau conseil d'administration représentatif des acteurs du territoire (34 membres), le duo aura pour ambition et lourde tache d'aider les entreprises du secteur à passer le cap d'une période difficile pour le secteur du transport de voyageurs.

La crise sanitaire a eu de lourdes conséquences pour le secteur du transport de voyageurs. Dans la région, la fréquentation des lignes régulières et scolaires a baissé de 25 à 30 %. Quant aux recettes liées au tourisme, elles se sont effondrées en 2020 (- 80%). "En cause notamment, la fermeture des remontées mécaniques qui génère habituellement plusieurs centaines de milliers d'euros pendant la saison hivernale", souligne la FNTV Auvergne-Rhône-Alpes.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes sollicitée

Michel Seyt et Pascal Favre se disent "conscients de l'extrême difficulté dans laquelle se trouvent la plupart des adhérents au vu du contexte Covid-19". Les co-présidents annoncent qu'ils vont solliciter la Région, donneur d'ordre principal, pour la prise en charge d'une partie des frais fixes des entreprises dont l'activité a été stoppée par le confinement et les dépenses inhérentes au protocole sanitaire.

"Notre rôle sera également d'être à leurs côtés lors de la négociation avec les banques et assureurs pour le report des crédits baux, critiques pour le secteur", ajoutent Michel Seyt et Pascal Favre.

Faire reconnaitre le secteur comme un acteur à part entière du tourisme

Autre chantier d'ampleur, 2021 sera encore une année de travail pour faire reconnaître le secteur du transport routier de voyageurs comme un acteur à part entière du tourisme. La branche régionale oeuvrera sur ce champ en complément des actions menées au niveau national par la FNTV.

"La commission tourisme sera ainsi chargée de relancer l'activité occasionnelle, de redonner confiance aux passagers mais également de convaincre les élus locaux que l'autocar a toute sa place en ville non seulement dans le cadre du tourisme mais aussi des voyages et déplacements d'affaires, notamment les congrès", conclut la FNTV Auvergne-Rhône-Alpes.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?