AccueilCollectivitésLes ambitions industrielles de la Métropole de Lyon

Les ambitions industrielles de la Métropole de Lyon

Les ambitions industrielles de la Métropole de Lyon
© : DR - Gérard Collomb : " Nous devons développer notre socle industriel si nous voulons rester sur le chemin de la croissance »

Collectivités Publié le ,

A l’heure où d’autres songent à maintenir leurs positions, dans un contexte de concurrence territoriale exacerbée, Gérard Collomb affiche un état d’esprit offensif. Vendredi 16 septembre, il a dévoilé une stratégie ambitieuse pour les cinq prochaines années. Il entend accueillir 100 nouvelles entreprises par an durant cette période, pour parvenir à près de 2 000 créations d’emplois.

« Nous devons faire grandir 200 pépites présentes sur notre territoire et favoriser l’émergence de 10 nouvelles ETI lyonnaises », indique le président de la Métropole de Lyon, qui a présenté ce programme lundi 19 septembre. Pour cela, il entend s’appuyer sur quatre axes stratégiques : l’innovation l’attractivité, la formation et… l’industrie. Ces domaines sont au cœur du discours et des initiatives prises par le sénateur maire de Lyon depuis qu’il est arrivé aux commandes de l’agglomération


« Nous ne devons pas seulement maintenir, mais développer notre socle industriel si nous voulons rester sur le chemin de la croissance », insiste-t-il. Un véritable pari, qui repose sur la capacité de la Métropole à accompagner les entreprises du territoire vers l’industrie du futur, en saisissant les opportunités offertes par les transitions digitales et environnementales.


Gérard Collomb sait pertinemment que le défi ne sera pas facile à relever. Au cours des 5 dernières années, les effectifs industriels ont reculé de 4 % sur le territoire de la Métropole de Lyon. Une performance certes meilleur que dans que le reste de l’Hexagone, mais insuffisante toutefois. Pour faire mieux, il souhaite notamment « sanctuariser » certains sites destinés à l’accueil de nouvelles industries. Pour cela, une mesure forte est proposée : la création d'un nouveau zonage réservé aux activités productives.


Des pôles entrepreneuriaux décentralisés

Pour conforter le développement économique de la Métropole de Lyon, Gérard Collomb souhaite que les projets entrepreneuriaux irriguent l’ensemble du territoire. Pour cela, il propose la création de trois pôles entrepreneuriaux, « qui permettront aux créateurs de trouver un lieu adapté à leurs besoins, proche de chez eux tout en étant au sein d’un écosystème dynamique ». Ces trois premiers sites décentralisés seront installés à Neuville, La Duchère et Givors, pour un investissement estimé à 15 M€.


Cette stratégie offensive ne fait cependant pas l’unanimité. Un groupe d’élus de la périphérie de la Métropole de Lyon, issus de l’Ain, de l’Isère et du Rhône, a dénoncé ce programme économique, le jugeant « nul et non avenu. » Ils reprochent, notamment, à Gérard Collomb l’absence de concertation autour de ce plan de développement, alors que certains des projets auront un impact sur les territoires limitrophes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?