AccueilEconomieServicesLes agences d'urbanisme Auvergne-Rhône-Alpes publient des données communes

Les agences d'urbanisme Auvergne-Rhône-Alpes publient des données communes

Rassemblées pour fournir des informations territoriales pour aider à la mise en place des politiques de développement, les quatre agences d'urbanisme de Lyon, Saint-Etienne, Grenoble et Clermont-Ferrand publient conjointement, avec l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes, leur premier document de référence.
Les agences d'urbanisme Auvergne-Rhône-Alpes publient des données communes
SP - Le tome 1 de l'atlas Auvergne-Rhône-Alpes dresse le portrait de la nouvelle région.

EconomieServices Publié le ,

« Auvergne-Rhône-Alpes est devenue la deuxième région de France par son poids démographique et économique, avance Michel Le Faou, président d’UrbaLyon. La coopération entre les quatre agences d’urbanisme, composées de 200 experts, vise dans un premier temps à formaliser le nouveau contexte régional, grâce à la publication du tome 1 d’un atlas consacré à la géographie physique, humaine et urbaine. » Ce premier volet en appelle deux autres, en mai sur la géographie du bien-être et de la qualité de vie, et en octobre, sur la géographie des flux.


Sur 70 000 km2 (la taille de l’Irlande), la grande région compte 7,7 millions d’habitants (la population de la Suisse). Son PIB est de 240 Md€, soit 11,4 % de la richesse nationale. Deuxième région française en termes d’emplois avec 3,3 millions de salariés, elle occupe la première place par le volume d’emplois industriels. Bien que le territoire ait perdu de nombreux emplois dans ce secteur sur les 30 dernières années, il compte encore 500 000 collaborateurs dans l’industrie. Les mastodontes dynamisent les aires urbaines qui rendent le territoire attractif : Michelin à Clermont-Ferrand, Sanofi Pasteur et Renault-Trucks dans la périphérie lyonnaise ou encore STMicroelectronics vers Grenoble. 85 % de la population Auvergne-Rhône-Alpes vit à proximité des grands espaces urbains, Clermont-Ferrand, Saint-Etienne, Lyon et Grenoble. La puissance de Lyon reste entière. Elle propose un quart de l’emploi régional et héberge 2,2 millions d’habitants.


Autre caractéristique essentielle de la région, que les politiques devront prendre en compte dans leurs futurs projets, la fusion des deux régions en fait le premier territoire de montage de France. Elle abrite le Massif central, les Alpes et une partie du Jura. « La géographie du territoire déterminera ses axes de développement », a souligné Jean-Paul Bret, président de la communauté de communes du Pays Voironnais et de l’agence d’urbanisme de la région grenobloise.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?