AccueilArt de vivreGastronomie / VinsLes Adrets - Nouvel épisode gourmand !

Les Adrets - Nouvel épisode gourmand !

Les Adrets - Nouvel épisode gourmand !
Michel Godet

Art de vivreGastronomie / Vins Publié le ,

L'histoire de Guillaume, 28 ans, est une belle histoire. A 16 ans, il fait son apprentissage auprès de Jean-Luc, puis se perfectionne dans de jolies maisons, avant de s'exporter quelques temps au Japon.

L'opportunité aidant, il revient aux Adrets pour effectuer en forme de tuilage une passation, qui le mène aujourd'hui à la tête du restaurant aux côtés de sa charmante épouse japonaise Risa Nakamura-Riva San, rencontrée… à Lyon !

Tout en longueur avec une cuisine ouverte en finale, avec ses chevrons boisés et ses banquettes rouge-théâtral le restaurant est toujours dans son jus, à l'ambiance intimiste mais indémodable et même surannée.

Côté cuisine, le chef-propriétaire met d'emblé la barre assez haut et semble même avoir déjà pris ses marques en deux semaines.

Si le soir il joue dans une belle gastronomie, à midi il propose à ce niveau le meilleur rapport qualité-prix de la ville, à savoir trois plats, 25cl de vin et un café Folliet à 18,50€. Le choix renouvelé chaque jour étant double pour les entrées, plats et desserts.

Au delà de l'excellente qualité des mets, sauces, jus et préparations, chaque assiette se présente comme un joli tableau, certes avec à chaque fois de la poudre de piment d'Espelette maison sur le bord des assiettes. Une épice qui certes donne beaucoup de peps à cette cuisine.

A côté des agréables lentilles vertes au Balsamique, mâche assaisonnée à l'huile de noisettes et jambon truffé, le risotto aux coques, gourmand et crémeux à souhait avec ses œufs de truite fumés maison est un vrai régal à la simplicité goûtue.

Vient ensuite le filet de lieu jaune à la cuisson parfaite, accompagné de petits légumes, d'une émulsion langoustines déglacée au Cognac et d'une très belle et très présente crème de salsifis.

Quant à lui, le sauté de veau jouait dans la catégorie des plats familiaux qui exhalent tout simplement la qualité de nobles produits frais.

Si vous n'optez pas pour le fromage, l'assiette gourmande saura vous enchanter avec sa glace vanille Bourbon-Fêve de Tonka maison, son financier à la pistache et sa délicieuse tarte au chocolat noir amer Pralus – Chartreuse sur fond de biscuit craquant.

Le bonheur est bien dans l'assiette de ce jeune et brillant chef à qui nous promettons « All the best ! » et dont la cave vaut le détour.

Les Adrets

Très prudent de retenir

30 rue du Bœuf

Vieux-Lyon 5e

Téléphone : 04 78 38 24 30

Le soir, menus à 29, 38 et 49€ plus carte

Fermé samedi et dimanche

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?