AccueilGastronomie / VinsLéon de Lyon : une bistronomie étoilée

Léon de Lyon : une bistronomie étoilée

Léon de Lyon : une bistronomie étoilée
J.-F. MALLET - Jean-Paul et Fabienne Lacombe

Art de vivreGastronomie / Vins Publié le ,

Gisèle et Paul Lacombe réveillent cette belle endormie en 1949, année de naissance de Jean-Paul. Le prénom Léon en demeure l’enseigne comme pour mieux ancrer ce lieu gourmand dans l’histoire. Si depuis plus de 50 ans, Jean-Paul Lacombe endosse la veste de cuisinier, c’est en 1972 qu’il reprend, au décès de son père, les rênes du Léon déjà auréolé d’une étoile. Six années plus tard, la seconde arrive, comme une consécration gastronomique, un hommage à la cuisine lyonnaise.

Par choix personnel, Jean-Paul rend ses deux étoiles au guide rouge le 31 décembre 2007, et décide de transformer son Léon de Lyon en une brasserie aussi chic que gourmande. Heureusement pour ses amis et clients, le piano est toujours accordé et sonne toujours aussi juste. Le diptyque qualité des produits, cuissons justes et précises est plus que jamais au rendez-vous, avec une offre adaptée à une clientèle de tous âges.

Ainsi, tous les jours, midi et soir, la formule Brasserie Gourmande vous propose à 22,30 € ou 25,50 € (2 ou 3 plats) des agapes de qualité dans l’esprit de Jean-Paul, sur le thème des Bistrots de cuisiniers. Rien n’est laissé au hasard dans ce cocon gourmand lyonnais, de l’accueil à l’assiette en passant par un service délicat (merci Karim), diligent et attentif, sans omettre le cadre qui, à lui seul, vaut le détour et s’assimile à un musée du bon goût.

Dans cette formule bistronomique, il y avait une soupe de fenouil, toast et caviar d’aubergines ainsi qu’une délicate rillette de maquereaux avec son agréable et rafraichissant tzatziki en livrée de pain de campagne toasté. Le ton de la gastronomie est donné pour suivre avec un dos d’aiglefin snacké ou, si vous souhaitez « lyonnaiser », un mignon de cochon rôti. La cuisson est superbe, la tendreté exceptionnelle, l’écrasée de pommes de terre aux herbes parfumée. Quant au jus au romarin, il est tout simplement sublime de saveurs, de parfum et de réduction et n’a vraiment rien à voir avec les poudres de l’agroalimentaire industrielle !

Poire Belle Hélène et son croustillant praliné ou crème brûlée à la vanille Bourbon sauront agrémenter ces agapes. N’oublions pas non plus de parler de cette très belle carte des vins, qu’ils soient de chez Georges Dubœuf ou d’ailleurs !

Vraiment le Léon de Lyon est une adresse gourmande incontournable dans la ville.

Léon de Lyon

1, rue Pleney - Lyon 1er

Tél. 04 72 10 11 12

Ouvert tous les jours

Les actualités du Léon de Lyon

Bien entendu, la carte propose également nombre de produits de la cuisine lyonnaise et/ou bourgeoise avec des produits essentiellement locaux. Arrêtons-nous ainsi, par gourmandise, sur le dessert « Comme un Ambassadeur » avec sa génoise parfumée, crème pâtissière à la vanille et fruits confits, glace rhum-raisin.

Jean-Paul et sa charmante épouse Fabienne proposent aux moins de 35 ans, tous les jeudis, de venir à deux et de ne payer qu’un menu (39,90 € hors boissons).

Notons également que, contrairement à ce qui a été dit, Jean-Paul reste toujours au piano de sa belle maison, du Bistrot de Lyon et du Bistrot du Palais et pourrait même envisager d’ouvrir prochainement une quatrième adresse « Bistrot de Cuisiniers » !

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?