AccueilEconomieServicesLeobotics ouvre un concept-store dédié aux robots à Lyon 2e

Leobotics ouvre un concept-store dédié aux robots à Lyon 2e

Après avoir créé une plateforme de vente en ligne de robots, Léo-Pol Watrin implante un magasin dans le 2e arrondissement de Lyon.
Leobotics ouvre un concept-store dédié aux robots à Lyon 2e
DR - Léo-Pol Watrin proposera une centaine de références dans son magasin.

EconomieServices Publié le ,

Diplômé de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz, Léo-Pol Watrin a eu une première vie professionnelle dans la robotique automobile puis médicale. Titillé par l’envie d’entreprendre, le jeune ingénieur décide en janvier 2021 de créer Leobotics pour combler deux besoins. "Je voulais proposer une plateforme de vente de robots et ouvrir un magasin pour montrer les robots et organiser des démonstrations", explique-t-il.

Robots de loisirs ou de services et robots industriels

Le site de e-commerce permet d’acheter des robots, mais aussi de les comparer grâce à une base de données compilant toutes les informations comme le poids, le langage de programmation, les capteurs….

Nous ciblons les particuliers avec la vente de robots de loisirs et de services ainsi que les TPE/PME à qui j’apporte également un accompagnement en avant-projet", fait savoir le créateur qui s’est installé à Lyon pour la vitalité du tissu économique et la culture d’innovation.

Plusieurs projets avec des écoles, un Ehpad, une MJC ou encore une agence immobilière souhaitant se doter d’un robot d’accueil ont été menés.

Levée de fonds de 500 000 €

Mais Léo-Pol Watrin veut ouvrir le monde de la robotique au plus grand nombre. C’est pourquoi un concept-store de 50 m2, situé 38 quai Perrache, est opérationnel depuis le 6 décembre. "Nous présentons une centaine de références et les visiteurs pourront voir et utiliser des robots. Un espace expose des petits robots industriels, notamment les cobots", détaille le spécialiste qui vise 75 % de particuliers et 25 % de professionnels.

En 2022, Léo-Pol Watrin envisage une levée de fonds de 500 000 € pour développer la base de données robotiques, implanter de nouveaux magasins, notamment à Paris et à Lille, et, à plus long terme, proposer des robots d’occasion et un atelier de réparation.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?