AccueilEconomieEntreprise de la semaineLelivrescolaire.fr : une pépite de l'EdTech

Lelivrescolaire.fr : une pépite de l'EdTech

Lelivrescolaire.fr : une pépite de l'EdTech
DR

EconomieEntreprise de la semaine Publié le ,

Créée à Paris en 2009 par Raphaël Taieb, diplômé d'HEC, associé à Emilie Blanchard, agrégée d'histoire et de géographie, et Jonathan Banon, ingénieur de l'Ecole Centrale Paris, Lelivrescolaire.fr, installée à Lyon depuis 2014, édite des manuels scolaires aux formats papier et numérique. Particularité de cette start-up de 45 personnes : le contenu des manuels scolaires est élaboré sur un modèle collaboratif par une communauté qui rassemble aujourd'hui 3 000 professeurs de toutes les disciplines.

Face aux géants de l'édition scolaire, comme Hachette, Hatier et Nathan, Lelivrescolaire.fr a réussi à se faire une place sur le marché. « Nous avons connu un fort développement ces trois dernières années et nous représentons plus de 10 % du marché des manuels scolaires au collège », fait savoir Raphaël Taieb. Quelque 2 000 établissements sont ainsi clients de Lelivrescolaire.fr, dont 500 via un abonnement numérique. Car l'éditeur indépendant a clairement fait le choix de coupler son offre papier d'une offre digitale. « La version numérique des manuels scolaires est accessible gratuitement en ligne. Nous avons également développé différentes formules d'abonnement qui permettent de profiter de fonctionnalités supplémentaires », explique le président. Il est possible, par exemple, d'accéder au manuel sans connexion Internet, de créer des exercices interactifs, de faire des devoirs et des évaluations en ligne, de consulter des contenus enrichis de type vidéo… Cet abonnement est proposé aux établissements au tarif de 4 € par élève, par an et par discipline. Une deuxième offre est tournée vers les révisions avec l'accès à 1 000 fiches de cours et à 15 000 exercices autocorrigés. « L'abonnement aux Cahiers de révisions coûte 2 € par élève, par an et par discipline », indique Raphaël Taieb.

Aujourd'hui bien implanté au niveau des collèges, Lelivrescolaire.fr doit consolider son offre et développer sa présence dans les lycées. Pour l'heure, des ressources pédagogiques sont disponibles sur le web, en attendant la parution des manuels en 2019. « L'autre relais de croissance est bien évidemment de développer le numérique », affirme Raphaël Taieb. Le papier a permis à la start-up de pénétrer le marché et d'asseoir sa crédibilité, mais la vocation de Lelivrescolaire.fr reste avant tout de proposer de plus en plus de contenus et services numériques aux acteurs du système éducatif. « Nous ne communiquons pas notre chiffre d'affaires, mais nous réalisons un tiers de notre activité avec le numérique et deux tiers avec le papier », fait savoir le président.

Si Lelivrescolaire.fr s'est principalement adressée aux professeurs et aux établissements, l'entreprise teste aujourd'hui des offres en direction des parents. C'est le cas avec le site afterclasse.fr qui se focalise sur les révisions. « Les parents sont encore assez traditionnels dans l'accompagnement scolaire et privilégient les cours particuliers et les cahiers de vacances. Le marché n'est pas encore tout à fait au rendez-vous », constate Raphaël Taieb qui se tient néanmoins prêt.

Raphaël Taieb, président de Lelivrescolaire.fr

« Nous serons une cinquantaine de collaborateurs à la rentrée »

Comment se déroule la rédaction d'un manuel scolaire ?

C'est un système collaboratif qui fait intervenir environ 200 professeurs par livre. Ce sont les enseignants qui vont créer les contenus et outils pour apporter la meilleure expérience pédagogique aux élèves. Les contributeurs sont rémunérés en droits d'auteur. En interne, nous avons différentes équipes pour gérer l'édition, le graphisme, la mise en page…

Pour accompagner votre développement, vous avez d'importants besoins de recrutement ?

Nous avons lancé début juin une opération de recrutement de 30 personnes. Nous avons déjà satisfait la moitié de ce besoin ce qui porte l'effectif de l'entreprise à 45 collaborateurs. D'ici la fin de l'année, nous compléterons nos recrutements. Les postes ouverts concernent des chefs de projets et assistants d'édition, des graphistes PAO, des infographistes, des développeurs informatiques, des chargés de relation et support clients, des commerciaux…

Avez-vous pour projet de vous intéresser à l'enseignement supérieur ?

Nous ne nous interdisons rien, mais ce n'est pas à l'ordre du jour pour l'instant.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?