AccueilEconomieServicesLe Zesteur : un accélérateur privé dédié à l’agrifoodtech à Lyon

Le Zesteur : un accélérateur privé dédié à l’agrifoodtech à Lyon

L’Isara, EM Lyon business school et le Village by CA Centre-Est lancent à Lyon Le Zesteur, une nouvelle offre d’accompagnement pour les start-up du secteur agrifoodtech, mais aussi toutes les entreprises de la filière.
Le Zesteur : un accélérateur privé dédié à l’agrifoodtech à Lyon
DR - L’accélérateur Zesteur vient compléter les dispositifs existants tels que Foodshaker, l’incubateur de l’Isara, qui accueille notamment Ceercle et ses potagers-composteurs de balcon.

EconomieServices Publié le ,

Face aux enjeux environnementaux et démographiques, la filière de l’alimentation doit évoluer. "Le secteur a besoin de se transformer et les start-up sont des catalyseurs de cette mutation", explique Jérôme Zlatoff, directeur entrepreneuriat et innovation de l’Isara qui souligne que "2,7 Md€ ont été investis dans la foodtech en Europe en 2020".

Pour contribuer à la transition agricole et alimentaire durable de la filière, il faut faciliter le changement d’échelle des start-up et entraîner toutes les entreprises de l’éco-système dans une démarche d’open-innovation. C’est là toute l’ambition de l’accélérateur Zesteur, lancé à Lyon à l’initiative de l’Isara, d’EM Lyon et du Village by CA Centre-Est, qui apporte une brique supplémentaire aux dispositifs existants.

Premier appel à candidatures pour Le Zesteur

"Le Zesteur propose aux start-up un parcours d’accélération sur 12 mois pour prendre leur envol plus rapidement et devenir des scale-up grâce à un cadre de stimulation intense", résume Michel Coster, directeur de l’accélérateur et du social innovation institute d’EM Lyon.

Des bootcamps sur des problématiques clés, du mentorat et un suivi personnalisé, une mise en réseau par des rencontres avec des partenaires composent l’essentiel du programme pour comprendre les marchés, construire de la valeur, trouver des fonds… Coût de cet accompagnement pour les start-up : 8 000 €.

"Nous avons choisi de créer des promotions structurées sur les différents segments de la chaîne de valeur, à savoir la production, la transformation, la distribution et la consommation. Un premier appel à candidatures est ouvert jusqu’à fin février sur la transformation", fait savoir Jérôme Zlatoff.

Une première réponse positive du marché, la qualité de l’équipe et une innovation au service d’une alimentation durable constituent les critères de sélection. Sept start-up de toute la France seront retenues pour le lancement de cette promotion au mois d’avril. Puis, tous les 6 mois, une nouvelle promotion accueillera des start-up sur les autres thématiques.

Grappes d’innovation et alliances stratégiques

L’accélérateur intègre également les PME et ETI en leur permettant d’être partenaires. Elles pourront ainsi plus facilement emprunter la voie de l’open-innovation.

"Nous pensons que les start-up ont un rôle positif à jouer auprès des PME et ETI en dynamisant leur esprit d’entreprendre et en développant le travail en mode projet. Nous espérons favoriser les grappes d’innovation et les alliances stratégiques", partage Michel Coster.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?