AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentImmobilier d'entreprise : Le To-Lyon prend de la hauteur et se vend bien

Immobilier d'entreprise : Le To-Lyon prend de la hauteur et se vend bien

A deux ans de son terme, le chantier du dernier IGH emblématique de la capitale des Gaules occupe 350 personnes au cœur du quartier des affaires de la Part-Dieu.
Immobilier d'entreprise : Le To-Lyon prend de la hauteur et se vend bien
DR - Le chantier de l'IGH To-Lyon avance à raison d'un étage toutes les deux semaines

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

L’ampleur du chantier est telle et sa localisation en plein cœur de la Part-Dieu suffisamment centrale pour que personne n’ignore le caractère stratégique du To-Lyon. Sous l’impulsion de Gérard Collomb, désireux de remodeler et rénover un quartier conçu un demi-siècle plus tôt, cet IGH qui culminera à 170 mètres de hauteur a poussé peu à peu.

"Aujourd’hui, nous progressons au rythme d’un étage toutes les deux semaines", indique Denis Planus, directeur du projet To-Lyon chez Vinci Construction.

Pour maintenir ce rythme, cinq grues parsèment le site et quelque 350 personnes interviennent quotidiennement sur ce chantier qui en mobilisera plus du double dans un an.

Lancés il y a deux ans, les travaux se poursuivront jusqu’à fin 2023, date à laquelle le programme devrait arriver à son terme (en revanche, les 11 000 m2 de la place basse, qui accueillera une vélo-station et des commerces, ne seront pas achevés avant fin 2024).

A ce moment-là, le quartier des affaires de la Part-Dieu disposera d’un nouvel immeuble de bureaux totalisant 80 000 m2 de surfaces de plancher sur 43 niveaux.

"Pour être très précis, les surfaces de bureaux occuperont 66 000 m2. L’immeuble abritera également un hôtel 4* de 168 chambres, représentant 10 500 m2 en R+8, et reposera sur un socle actif de 3 500 m2, où seront réunis des commerces et des services", précise Stéphane Reymond, directeur général adjoint de Vinci Immobilier.

To-Lyon : un programme tertiaire commercialisé à plus de 60 %

Dessiné par l’architecte Dominique Perrault, le To-Lyon n’est pas uniquement un bel objet. Bardé de labels, BREEAM Very Good et NF HQE Excellent, l’IGH porté par Vinci Immobilier, en partenariat avec Europequipements, est également un modèle en matière d’efficacité énergétique.

"A surface identique, il consommera trois fois moins d’énergie que le bâtiment auquel il succède. A ce jour, plus de 60 % des surfaces de bureaux ont déjà trouvé preneur", affirme Stéphane Reymond.

Avant de rappeler que la SCI Apicil Part-Dieu a signé leur acquisition en VEFA.

Parmi les futurs utilisateurs, Apicil, justement, et EDF avaient depuis longtemps fait part de leur intérêt. Le premier occupera 20 000 m2 tandis que le second prendra 15 000 m2. Ils ont été rejoints par Spaces, qui implantera sur 10 000 m2 l’un des plus grands sites de coworking de France.

"Il ne reste plus que 27 000 m2 à louer", précise enfin Patrick Supiot, directeur général immobilier d’entreprise chez Vinci Immobilier.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?