AccueilLe théâtre contemporain s'affiche aux Célestins

Le théâtre contemporain s'affiche aux Célestins

Le théâtre contemporain s'affiche aux Célestins
© : Thierry Depagne - Charles Berling, au sommet de son art dans Vu du Pont d'après Arthur Miller.

Publié le ,

Elise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo ouvrent la saison avec Vera, pièce de Zelenka sur les intrigues dans le monde du travail avec dans le rôle-titre Karine Viard, femme assoiffée de reconnaissance et prête à tout pour réussir. D’autres figures du petit et grand écran s’invitent dans une affiche très contemporaine. Dans Le cas Sneijder, d’après le roman de Jean-Paul Dubois adapté et mis en scène par Didier Bezace, Pierre Arditi joue le rôle d’un rescapé d’un accident d’ascenseur où sa fille a perdu la vie.

Dans Les Evénements de David Greig, Romane Bohringer incarne un prêtre anglican, engagée dans une chorale, dont la vie bascule après une fusillade déclenchée par un jeune de ses connaissances. Elle sera aussi à l’affiche, aux côtés de Hippolyte Girardot, dans Terre noire, un texte de Stéfano Massini mis en scène par Irina Brook. Patrick chesnais et Isabelle Carré s’affrontent dans Honneur à notre élue, un thriller politique de Marie NDiaye, mis en scène par Frédéric Bélier-Garcia. Charles Berling figure au générique de Vu du pont, un roman d’Artur Miller adapté par Ivo van Hove, l’un des plus grands metteurs en scène européens. Jean Bellorini, qui vient de triompher au TNP avec Liliom de Molnar adapte Les Frères Karamazov de Dostoïevski, un spectacle créé cet été à Avignon.


Depuis qu’elle a quitté la scène lyrique, la soprano Natalie Dessay rebondit sur la scène dramatique. Jacques Vincey la dirige dans Und, une pièce d’Howard Barker qui a fait un tabac lors de la création à Paris. Le générique des Célestins compte aussi quelques grands spectacles étrangers. Révélé lors du festival Sans interdits, le chilien Roberto Farias reprend Acceso. Simon Stone signe la mise en scène et l’adaptation de Rocco et ses frères, film de Luchino Visconti, interprétée par la troupe du Kammerspiele de Munich.

Soutien à la création


Cette saison, Claudia Stavisky signe Tableau d’une exécution, où il est question d’une femme peintre de la Renaissance qui profite de la commande d’un tableau pour dénoncer les horreurs de la guerre. David Ayala, Christiane Cohendy et Philippe Magnan incarnent les principaux rôles de cette pièce du Britannique Howard Barker. Après le succès de Belgrade, Thierry Jolivet et la Meute retrouvent la scène des Célestins avec La Famille royale œuvre de William Vollmann qui, sur les pas d’un détective privé dans le monde de la prostitution, brosse le portrait d’une Amérique de cauchemar. Louise Vignaud réunit quelques figures du théâtre lyonnais, tels Marief Guittier, Clément Morinière et Thomas Rortais, dans Tailleur pour dames de Feydeau. Autre création maison, Les gravats, un spectacle collectif où trois comédiens endossent les rôles de trois petits vieux au sommet de leur forme malgré les tracas du quotidien et la maladie. Une belle leçon d’optimisme.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?