AccueilActualitéLe TGV italien veut faire sa place sur l’axe Paris-Lyon

Le TGV italien veut faire sa place sur l’axe Paris-Lyon

Le TGV italien proposé par Trenitalia a effectué son premier trajet direct Paris-Lyon mardi 5 avril. La société italienne mise sur le confort et le service afin de se faire une place sur une ligne stratégique.
Le TGV italien veut faire sa place sur l’axe Paris-Lyon
Cheyenne Gabrelle - L'arrivée du Trenitalia à la gare de Lyon Perrache à 16 h 43. L'équipage, en présence de Roberto Rinaudo, directeur de la compagnie, officialise la première ligne.

Actualité Publié le ,

Le lancement du train italien Frecciarossa sur l’axe Paris-Lyon a eu lieu mardi 5 avril. En présence deCarlo Palasciano, directeur international du groupe Ferrovie dello Stato Italiane et de Roberto Rinaudo, président de Trenitalia France, la compagnie ferroviaire transalpine a inauguré lors d'une conférence de presse "le premier aller-retour" du train, arrivant en gare Perrache à 16 h 43.

"Tous les trains passent à Lyon, c’était une ville importante pour nous"

Le train dessert les gares de Paris Gare de Lyon, Lyon Part-dieu avant d'arriver en gare de Lyon Perrache au terme d'une durée de 2 h 10. "Tous les trains passent à Lyon, c’était une ville importante pour nous", explique Roberto Rinaudo.

Intérieur, services... : à quoi ressemble le TGV Italien ?

Avec le TGV italien, Trenitalia veut proposer une alternative

La compagnie dit apporter de "nouvelles alternatives de voyages" pour les adeptes du train. La nouvelle offre proposera jusqu’à cinq allers-retours quotidiens à partir de juin sur l’axe principal entre la capitale et la métropole lyonnaise, dont trois le matin et deux en fin d’après-midi et début de soirée. Trenitalia permet de garantir "près de 20 % de trains en plus" sur cette ligne Paris-Lyon.

N’ayant pas encore de données précises quant au taux de remplissage, Roberto Rinaudo espère que le train pourra "se remplir au maximum dans les prochains mois".

"Un véritable challenge pour faire connaître les services et le confort de cette nouvelle ligne"

Selon le président de la société, il s’agit d’un "véritable challenge pour faire connaître les services et le confort de cette nouvelle ligne". Afin d’assurer un rapport qualité/prix, la compagnie mise sur sa "technologie de pointe", par le biais d’une "surveillance permanente de l’état du train, par un système éco-responsable avec une élimination de 95 % des bactéries et virus." Aussi, pour s’aligner sur les prix de la SNCF, la société italienne propose "des prix standard à partir de 23 €."

Le dirigeant de la compagnie explique qu’il "n’y aura pas d’autres lignes italiennes en France". Ce nouveau projet a nécessité "des travaux d’investissements pour l’homologation de la flotte". En revanche, Roberto Rinaudo n'a pas communiqué sur le montant financier engagé.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?