AccueilCultureSpectacle vivantDanse : Le rire acide de Maguy Marin

Danse : Le rire acide de Maguy Marin

La chorégraphe Maguy Marin reprend "Ah ! Ah !" une pièce cinglante qui a été très peu montrée, à Ramdam, le lieu où elle s'est réinstallée après son retour de Toulouse en janvier 2015.
Danse : Le rire acide de Maguy Marin
Maguy Marin

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Tout le monde sait que Maguy Marin est de retour en terre lyonnaise. Elle en profite pour donner à (re)voir à Ramdam, son lieu de travail et de création qu'elle partage avec d'autres, des pièces qui n'ont pas été vues depuis longtemps sur les scènes régionales. Elle a ainsi repris May. B, son tube, puis Umwelt et voilà qu'elle reprend une pièce très peu vue, Ah ! Ah !

Créée en 2006 pour l'ouverture officielle du nouveau bâtiment conçu par Patrick Bouchain abritant le CCN de Rillieux la Pape, Ah ! Ah ! avait saisi les spectateurs par sa justesse et sa cruauté. Composée à l'origine en réaction aux comportements hostiles de certains membres du public lors de la création de Umwelt, autre pièce majeure, un an et demi auparavant, elle met en scène sept interprètes aux pupitres et une cinquantaine de mannequins qui s'écroulent avec fracas.


Aujourd’hui Maguy Marin reprend la pièce dans une version « concert », c’est-à-dire sans le dispositif scénographique des mannequins, tel un orchestre de chambre exécutant une partition de rires. Puisque c’est de ça qu’il s’agit aussi, du rire. Mais pas n'importe quel rire, celui des humoristes, des sketches et des histoires drôles, En effet, la pièce enchaîne les blagues salaces, racistes, sexistes proférées et les rires qui les accompagnent.

Sacrée performance qui ne laisse aucune place à l’approximation, exténue les interprètes et violente les spectateurs. Sacré coup de gueule aussi qui dénonce la bêtise, l'ignorance et la cruauté du monde et qui semble prendre une acuité accrue aujourd'hui. « ça valait la peine de la confronter au monde de 2017 » explique la chorégraphe qui ajoute qu'elle avait envie de retraverser cette pièce avant d'entamer sa prochaine création prévue pour l'année prochaine.

D'autant que « ce ne sera qu'une virgule », puisque la pièce ne partira pas en tournée. A ne manquer sous aucun prétexte, sans rire !

Ramdam, 16 au 18 février , www.ramdamcda.org

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?