AccueilActualitéEditos-BilletsLe rêve américain s'écrit en Europe

Le rêve américain s'écrit en Europe

Conséquence de la guerre des tarifs douaniers, sur l'acier et l'aluminium, que se livrent les Etats-Unis et l'Europe, Harley Davidson a décidé de délocaliser une partie de sa production réalisée chez l'Oncle Sam, pour assurer la pérennité de son activité en Europe, deuxième marché mondial en termes de valeur pour la mythique marque.
Le rêve américain s'écrit en Europe

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Ces droits de douane passeraient ainsi de 6 à 31 % selon le constructeur du Wisconsin. L'opportunité de reporter sa production US en Inde, au Brésil, en Thaïlande ou en Australie se fait donc jour pour maintenir une activité durable dans le Vieux Continent ; sur lequel 40 000 unités de ces deux roues, synonymes de rêve américain, se sont vendues en 2017. Plus globalement, la refonte tarifaire qui se dessine, annonce le démantèlement progressif de l'industrie lourde américaine symbolisée par la fameuse Rust belt (Ceinture de rouille), composée par ces Etats de la région des grands lacs, qui ont massivement voté pour Trump… Après le rêve américain, le réveil est rude pour ces industriels forcément déçus et qui doivent aujourd'hui réécrire une page de leur histoire, sous une autre la bannière étoilée.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?