AccueilSpectacle vivantTNP de Villeurbanne : Le retour des grands

TNP de Villeurbanne : Le retour des grands

TNP de Villeurbanne : Le retour des grands
© : François Berthier - "King Kong Théorie", un spectacle signé Virginie Despentes

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Si l’on excepte Electre et Antigone de Sophocle, mis en jeu par Christian Schiaretti, le TNP ouvre la saison avec Bouvard et Pécuchet, une adaptation du roman de Flaubert par Jérôme Deschamps. Le père des Deschiens signe aussi la mise en scène et joue l’un des deux rôle-titre. Cette œuvre, qui rompt avec le romantisme et signe la faillite de l’Encyclopédie, figure parmi les rares « classiques » à l’affiche. Laurent Pelly fait des infidélités à l’Opéra de Lyon pour L’Oiseau vert, fable de Carlo Gozzi. Yves Beaunesne revient dans une salle où il a fait ses débuts, avec Le Cid de Corneille.


Résolument contemporaine, la programmation préfigure quelques rendez-vous incontournables, à commencer par celui que nous donne Krystian Lupa, un géant de la scène européenne, avec Place des héros, un spectacle qu’il va monter cet été au festival Avignon. Créée trois semaines avant sa disparition, cette pièce de Thomas Bernhard avait provoqué un tollé lors de sa création à Vienne en 1988. En représailles, le dramaturge interdit par testament toute représentation ou publication de ses textes en Autriche. Alain Françon monte Le temps et la chambre de Botho Strauss avec Dominique Valadié et Wladimir Yordanoff, également à l’affiche de Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Albee, un spectacle plusieurs fois nommé aux Molières qui clôture la saison.


Dans L’avaleur de Sterner, Robin Renucci met en scène la question de la destruction des secteurs industriels par la finance. Avec King Kong Théorie, Virginie Despentes s’interroge sur la place de la femme dans la société actuelle sur fond de viol, de la prostitution et de la pornographie. On peut aussi succomber au charme du Vivier des noms de Valère Novaria ou encore de Bella Figura, dernier opus de Yasmina Reza. Ces deux spectacles sont mis en scène par leurs auteurs. En tout cas, pas question de rater Seuls et Sœurs, deux soliloques écrits et mis en scène par Wajdi Mouawad qui seront à l’affiche en mai 2017.


tnp-villeurbanne.com


Christian Schiaretti rempile avec Aimé Césaire


Audrey Azouley, ministre de la Culture a reconduit Christian Schiaretti pour un nouveau mandat de trois ans, le quatrième depuis sa nomination à Villeurbanne en 2002. Après avoir été le plus jeunes patron de CDN (il avait 36 ans lorsqu’il a pris les commandes de la Comédie de Reims) le directeur du TNP pourra mettre un autre record à son actif : celui d’une longévité exceptionnelle, soit 17 ans à la tête d’une telle institution.


Les amoureux d’Aimé Césaire ne s’en plaindront pas puisque Christian Schiaretti poursuit son exploration de l’univers du poète et politicien martiniquais. En décembre, la troupe réunie il y a deux ans, Marc Zinga en tête dans le rôle de Patrice Lumumba, pour Une saison au Congo remet ce spectacle sur le métier. Cette même troupe se retrouve au générique de La Tragédie du Roi Christophe, deuxième volet d’une trilogie que Schiaretti conclura dans « un proche avenir » avec Une Tempête.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?