Fermer la publicité
Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

Le réseau de chauffage urbain de Lyon-Duchère étendu à Ecully et Champagne-au-Mont-d'Or

Publié le - - Collectivités

Le réseau de chauffage urbain de Lyon-Duchère étendu à Ecully et Champagne-au-Mont-d'Or
© Thierry Fournier / Métropole de Lyon - Le réseau de chauffage urbain de Lyon-Duchère va être étendu à Ecully et Champagne-au-Mont-d'Or.

Le nouveau contrat de délégation de service public passé entre Eclyde, filiale de Dalkia, et la Métropole de Lyon va permettre de passer le taux d'énergie renouvelable et de récupération à 83% contre 68% actuellement. Mais aussi d'étendre le réseau de chauffage urbain sur les communes d'Écully et de Champagne-au-Mont-d'Or.

Le réseau de chauffage urbain en service à Lyon-Duchère va être étendu aux communes d'Écully et de Champagne-au-Mont-d'Or. C'est l'une des principales conséquences du nouveau contrat de délégation de service public officialisé entre Eclyde, filiale à 100 % de Dalkia, et la Métropole de Lyon. Ce contrat débutera le 1er juillet 2021 pour une durée de 20 ans, avec 37 millions d'euros d'investissements par le concessionnaire.

Les travaux d'extension depuis La Duchère vers Ecully et Champagne-au-Mont-d'Or démarreront en 2022 et s'étaleront sur deux ans. 12500 logements devraient être raccordés à l'issue du projet, contre 5000 à l'heure actuelle.

Ce nouveau contrat de délégation de service public se donne également pour objectif de faire grimper le taux d'énergie renouvelable et de récupération de 68 à 83%. Un taux supérieur à celui de la moyenne des 80 000 logements aujourd'hui chauffés par ce système de grandes chaufferies alimentant en eau chaude 200 km de réseaux enterrés (57 % de l'énergie provient d'énergies renouvelables, objectif fixé à 65 % d'ici à la fin du mandat).

"Réduire les émissions de gaz à effet de serre et la facture de chauffage"

"Sachant que les besoins en chaleur représentent plus de 50 % des consommations d'énergies des Grand-Lyonnais, le développement des réseaux de chaleur urbain est une des priorités du mandat", souligne Philippe Guelpa-Bonaro, vice-président délégué au climat et à l'énergie.

© Métropole de Lyon / Philippe Guelpa-Bonaro

"Ces réseaux permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en réduisant la facture de chauffage pour les ménages avec une source d'énergie largement renouvelable et locale. Tout le monde y gagne à court et à long terme, c'est ça notre modèle de transition écologique", achève l'élu lyonnais de la majorité écologiste.




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer