AccueilCollectivitésLe projet de téléphérique mort-né à Lyon, Cucherat plaide pour le métro E

Le projet de téléphérique mort-né à Lyon, Cucherat plaide pour le métro E

Le chef du file du groupe d'opposition "Pour Lyon" estime qu'après les résultats sans équivoque de la concertation relative au projet de téléphérique, il est temps de relancer le dossier du métro E dans l'Ouest lyonnais.
Le projet de téléphérique mort-né à Lyon, Cucherat plaide pour le métro E
© DR - Yann Cucherat et le groupe "Pour Lyon" demandent à Bruno Bernard d'entériner l'abandon du projet de téléphérique urbain à Lyon.

Collectivités Publié le ,

Le projet de téléphérique destiné à relier l'Ouest lyonnais au centre de Lyon semble plus que jamais s'éloigner, occasion pour les groupes d'opposition à la Ville de Lyon de relancer l'hypothèse du métro E. Cette fois-ci, c'est le groupe "Pour Lyon" conduit par Yann Cucherat qui monte au créneau, relevant opportunément les chiffres issus de la concertation relative au téléphérique qui s’est achevée mardi 15 février.

"Dans la lignée des référendums de la fin novembre à Sainte-Foy-Lès-Lyon et à la Mulatière – avec respectivement 96,2 et 94,2% de non -, le rejet est unanime : sur 1096 avis déposés sur la plateforme, 1003 sont négatifs", souligne le groupe centriste, proche de l'ex-maire Gérard Collomb.

"Pour Lyon" iniste sur le caractère massif et élargi de ce rejet, "perceptible chez tous les acteurs, depuis les habitants jusqu’aux élus en passant par les Comités d’Intérêts Locaux". L’Union des Comités d’Intérêts Locaux (UCIL) de la Métropole s’est ainsi vigoureusement opposée au téléphérique.

Téléphérique à Lyon : "Ce projet n’est qu’un coup de dés politique"

"Au-delà même de ce constat sans appel, rappelons que ce projet n’est qu’un coup de dés politique, une lubie bancale qui embarrasse désormais, à n’en pas douter, le président de la Métropole. Comment peut-il se sortir de ce bourbier, de ce monstre de pollution visuelle et sonore qui viendrait ravager des hectares de verdure et ne satisfera pas les besoins de mobilité ?", attaquent les élus centristes en ciblant Bruno Bernard.

Qui demandent ni plus ni moins que des excuses publiques "pour le temps perdu au détriment de enjeux écologiques majeurs auxquels nous devons faire face".

Yann Cucherat : "Nous avons assez perdu de temps"

A l'image du chef de file de la Droite municipale Pierre Oliver, le groupe "Pour Lyon" milite pour la relance du projet de métro E. "Le métro E est prêt et approuvé. Mieux, il est nécessaire. Nous avons assez perdu de temps", fustige Yann Cucherat, projet bénéficiant selon les élus centristes "d’une solide réflexion, d’études préalables et d’une concertation extrêmement positive".

"Grâce à une ligne Alaï – Bellecour, avec option jusqu’à Part-Dieu Est, le centre-ville de Lyon serait à moins de 10 minutes de Francheville, contre 40 aujourd’hui et répondrait aux enjeux de désengorgement de l’Ouest Lyonnais !", achèvent les élus de "pour Lyon".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?