AccueilActualitéLe projet de Campus Région du Numérique confié à Jean-Michel Wilmotte

Le projet de Campus Région du Numérique confié à Jean-Michel Wilmotte

Le projet de Campus Région du Numérique confié à Jean-Michel Wilmotte
Wilmotte & Associés Architectes

Actualité Publié le ,

« On veut faire la Silicon Valley européenne » : avec son projet de Campus Région du Numérique, le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez affiche ses ambitions. Il s'agit de « former l'élite internationale du codage et du digital », le numérique étant l'un des secteurs en tension en termes d'emploi, avec une estimation de 6 000 à 7 000 postes à pourvoir actuellement dans notre région.

C'est le site de l'ancien siège de Région, à Charbonnières-les-Bains, qui a été choisi pour accueillir le campus. On se souvient que sa reconversion était au centre du combat électoral entre le président sortant Jean-Jack Queyranne et le candidat Wauquiez. « Il n'y avait pas photo entre les deux projets », estime le maire de Charbonnières Gérald Eymard, rappelant son opposition à la vente du site à des promoteurs pour construction massive de logements, accentuant l'effet ville-dortoir.

Avec le Campus Région du Numérique, « nous allons passer du statut de ville thermale à celui de ville digitale ». Et le maire de préciser : « Pour éviter le syndrome EML Lyon [NDLR : l'école va quitter Ecully pour s'implanter à Lyon-Confluence], nous avons demandé à la Métropole la requalification de la route de Paris en un boulevard urbain embelli, apaisé et sécurisé. Les études commencent début 2019, nous aurons le résultat à la fin de l'année ».

« Un défi en termes de réalisation »

Entre temps, les travaux du campus auront démarré, d'abord par une phase de déconstruction et de désamiantage ; puis à l'été 2019, place à la construction pour une durée d'un an seulement. « Un défi en termes de réalisation », reconnaît Laurent Wauquiez, mettant ainsi la pression sur Bouygues Bâtiment Sud-Est qui devra donc livrer son ouvrage à l'été 2020, prêt à accueillir 2 000 étudiants à la rentrée de septembre. « D'ici 3 ou 4 ans, en vitesse de croisière, 5 000 étudiants seront accueillis dans 10 000 m2 de bâtiments », précise le président Wauquiez. La moitié sera consacrée à la formation, un quart dédié aux structures accueillies sur le campus : pôles, cluster, partenaires ; le dernier quart consacré aux projets de l'« usine » de recherche et d'innovation. Budget global du campus 2020 : 60 M€, 30 M€ pour les bâtiments, 30 M€ pour le soutien aux projets, financés essentiellement par la Région, la Métropole de Lyon abondant à hauteur de 6 M€.

C'est l'agence de Jean-Michel Wilmotte qui est chargé du projet. « Souvent on casse… Ici, c'est différent, on réhabilite les bâtiments, ce qui constitue une véritable démarche écologique », souligne l'architecte, urbaniste et designer. « C'est un projet à la fois architectural et paysager, qui tire profit des qualités du site et vise à le mettre en valeur. Nous l'avons conçu autour d'un grand jardin central situé dans l'axe d'un bâtiment iconique ».

Wilmotte à Lyon

Jean-Michel Wilmotte a œuvré et continue d'œuvrer dans le monde entier, y compris à Lyon. Il y a une vingtaine d'années, l'architecte est intervenu sur le musée des Beaux-Arts ; puis dans les nouveaux parkings LPA ; il a conçu le bâtiment des Douanes, le premier du quartier Confluence. « Aujourd'hui, nous réalisons un travail sur les bords de Saône », indique-t-il.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?