AccueilCultureSpectacle vivantLe Printemps de Pérouges s'encanaille

Le Printemps de Pérouges s'encanaille

Le Printemps de Pérouges s'encanaille

CultureSpectacle vivant Publié le ,

En 2016, la 20è édition du Printemps de Pérouges avait résonné très fort avec le concert de Johnny Hallyday, donnant ainsi une nouvelle note à ce festival né dans l’Ain. Eh bien cette année, le célèbre chanteur français qui enflamme les scènes et les générations, revient en force avec ses deux amis, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, sous la bannière des Vieilles Canailles.

Ils se produiront le 4 juillet au Polo Club de la Plaine de l’Ain, un espace de verdure qui peut accueillir jusqu’à 15 000 spectateurs. Ce concert clôturera un festival qui affiche une programmation de plus en plus ambitieuse et variée. Car avant les trois compères, une quinzaine d’artistes se seront succédé depuis le 20 mars, dans les différents sites de Lyon, de Pérouges et de la Plaine de l’Ain.

« Nous attendons plus de 40 000 personnes au cours des dix-sept représentations qui se dérouleront dans huit lieux souvent insolites. Le Printemps de Pérouges s’adresse désormais à tous les publics, même aux enfants qui viendront écouter le groupe des Kids United, avec en première partie Agathe Bonin, la jeune Lyonnaise qui a participé à la finale de The Voice Kids, le 2 juillet au Polo club. Par sa taille et son caractère, ce site du polo club vient combler ce qu’il manquait au festival ».

Marie Rigaud, la directrice et fondatrice du Printemps de Pérouges, veut ainsi élargir le spectre musical de la programmation. Mais avec beaucoup de précaution et parfois de persévérance dans le choix des artistes. Ce fut le cas pour Manu Chao, qui enfin, répondra présent le 30 juin. « Chanteur engagé, proche de son public, c’est un artiste à part qui fait peu de concerts. C’est la grande surprise de cette édition ! »


Avec un budget de plus de 2 M€ financés à 50 % par des partenaires privés et 10 % de subventions, le Printemps de Pérouges s’appuie sur le soutien de 60 à 200 bénévoles. Aux côtés des trois salariés permanents, 250 professionnels interviennent pendant le festival dont l’ADN est de produire des artistes lyriques dans des lieux insolites : sites industriels, ferme, château ou église.

Du lyrique au rock

Les dates : du 20 mars au 4 juillet.
Huit lieux de concerts : le Caro de Lyon, le Radiant Bellevue, l’église de Pérouges, la ferme de Rapan, l’usine Spurgin, le Polo club de la plaine de l’Ain, le centre international de Saint-Vulbas, le château de Chazey-sur-Ain.
Dix-sept concerts : Bel Canto, Viva l’opéra, Gospel pour 100 voix, Amir, Olivia Ruiz, Nathalie Dessay, Liane Foly, Claudio Capéo, Mountain Men, Térez Moncalm, Folk à la ferme, The Celtic social club, Calliope, Manu Chao, Patrick Bruel, Kids United et les Vieilles Canailles.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?