Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Billet / Le pire du Milieu

le - - Editos-Billets

Difficile de dérouler une semaine sans la voir se parer d'informations ayant trait à la toute puissante Chine. Dernier focus en date, la fête du 5 février qui a permis à de nombreux membres de la diaspora implantés en Auvergne-Rhône-Alpes de célébrer le Nouvel An chinois. Cette année, la 4717e du calendrier luni-solaire, sera celle du cochon de terre. La Fédération des chefs d'entreprise chinois de Lyon n'a pas raté l'occasion de commémorer cet animal, « signe de fertilité et de prospérité, qui apporte de la richesse et symbolise la famille ».

Nonobstant ces festivités éthérées, on note des actualités plus graves. Essentiellement sur un plan économique. La guerre commerciale adamantine que se livrent les Etats-Unis et l'ex-Empire du Milieu pourrait, d'après la Conférence de l'ONU sur le commerce et le développement, bénéficier à l'Europe. Sous l'effet de la hausse des tarifs douaniers appliquée par Washington et Pékin, les Européens pourraient engranger près de 20 milliards de dollars sur les produits américains jusqu'alors vendus en Chine et même 50 milliards sur les produits chinois destinés à l'oncle Sam.

Pour lutter contre les mastodontes américains et chinois et préserver un futur à ses fleurons industriels, l'Allemagne envisage une politique plus interventionniste. Elle imagine même la possibilité de prendre des participations, pour une durée contrainte et limitée, dans des entreprises à forts enjeux stratégiques et sous le coup d'OPA étrangère inamicale. Soutenir l'industrie. Voilà une riche idée. Balayée cependant d'un revers de manche par la Commission européenne qui a retoqué, mercredi, la fusion des deux géants du rail, Alstom et Siemens, arguant que la part de marché de la nouvelle entité serait « trois fois plus élevée que celle de son concurrent le plus proche dans l'espace européen ». Mais la vision doit-elle aujourd'hui se limiter aux frontières du vieux continent ? Vigoureusement implantés en Auvergne-Rhône-Alpes (avec des sites diffus pour l'Allemand et une présence villeurbannaise pour le Français), Alstom et Siemens envisageaient ce mariage de raison pour lutter contre l'ambitieux CRRC, dépositaire du train à grande vitesse en Chine avec même, pour 2020, une folle ambition d'un train à suspension magnétique circulant à… 600 km/h. Ce veto de Bruxelles est, pour Edouard Philippe, « un mauvais coup porté à l'industrie européenne ». Le Premier ministre en mesure déjà l'impact…

Les mutations constatées dans le monde des transports touchent également celui de la téléphonie. Plusieurs pays occidentaux suspectent l'équipementier chinois Huawei d'utiliser leurs infrastructures domestiques à des fins d'espionnage. Si aucune preuve n'étaie pour l'instant cette hypothèse, les Etats-Unis, l'Australie ou encore la Nouvelle-Zélande ont restreint l'accès à leurs marchés à Huawei. En France, à l'heure où se profile l'arrivée de la 5G, la prudence est de mise. Cette semaine, les sénateurs composant une commission spéciale, à commencer par la Rhodanienne Elisabeth Lamure, rapporteure, ont rejeté l'amendement du gouvernement censé étendre le contrôle des pouvoirs publics sur les équipements télécoms. Entre gouvernement et parlementaires, on continue de chinoiser…




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer