AccueilArt de vivreEvasion / TourismeLe pays du Mont-Blanc, une alternative à la montagne tout ski

Le pays du Mont-Blanc, une alternative à la montagne tout ski

Le pays du Mont-Blanc, une alternative à la montagne tout ski

Art de vivreEvasion / Tourisme Publié le ,

Avec l'incertitude sur le fonctionnement des remontées mécaniques entre autres joyeusetés de l'hiver, rien de mieux qu'un territoire de montagne qui offre une belle palette de paysages, d'activités et de découvertes, dans les huit villages de la communauté de communes du Mont-Blanc.

De Combloux à Praz-sur-Arly, de Sallanches à Megève et dans les quatre autres communes (Les Contamines-Montjoie, Cordon, Saint-Gervais, Passy), tout le monde a déjà pris le virage pour sortir du mono-tourisme. On est entré dans le tourisme quatre saisons, durable et responsable. "Et pas de concurrence entre les stations, une complémentarité !", affirme-t-on là-haut.

Dans un rayon de 15 à 30 minutes de trajet, on pratique le ski de fond aux Contamines, un baptême de chiens de traineau à Cordon, on déguste une bière dans une brasserie à Passy, ou encore on découvre le nouvel espace de ski débutants de Saint-Gervais (sous réserve d'ouverture) …

Du nouveau à Saint-Gervais

Le projet d'aménagement du Mont d'Arbois de Saint-Gervais a intégré une approche paysagère, avec un suivi environnemental pendant le chantier, une adaptation du terrassement pour un retour en alpage exploitable, une revégétalisation naturelle en utilisant des foins locaux, la création d'un hibernaculum… Le lac d'altitude de Joux réalisé en collaboration avec la commune et ses agriculteurs (35 000 m3) a une triple vocation : la neige de culture, l'usage agricole de l'alpage et le développement l'agrotourisme.

Les mushers de Cordon

Un baptême en chiens de traineaux en communion avec la nature, est l'occasion de découvrir un environnement, une relation avec une race particulière de chien, le quotidien des Mushers…et des soirées nordiques.

Un départ à la tombée de la nuit, permet de découvrir des sensations différentes : coucher de soleil, magie d'une soirée de pleine lune, sous-bois enneigés et éclairés à la frontale, confiance du professionnel avec son attelage… Prévoir tout de même les bons vêtements, le reste est fourni !

(©compte FB-Cordon Tourisme)

Notre album photo

Un écrin pour la nature aux Contamines

Dans ce village authentique et préservé, on respire, on prend le temps de se ressourcer et de préserver le seul espace protégé du Massif du Mont-Blanc : la réserve naturelle la plus haute de France qui occupe les deux tiers du territoire des Contamines et qui a fêté ses 40 ans l'an passé. Elle s'étend sur 550 hectares, du village à l'aiguille Nord de Tré la Tête (3892m) et recense pas moins de 608 espèces animales et 760 espèces végétales.

La station est pilote volontaire dans le projet Européen POIA "Birdski" depuis le 1er janvier 2020 et travaille sur plusieurs actions essentielles pour la faune sauvage et notamment les tétras-lyre. Mieux protéger en réduisant les impacts des infrastructures des domaines skiables, communiquer et sensibiliser sur les zones de quiétude.

Le coq tétra-lyre, espèce protégée (©Jérome Ballet)

Un palais à Megève

En cas d'ouverture à Megève… Le Palais est l'équipement emblématique de la station offrant des services 4 saisons : une offre sportive, culturelle et bien-être. Conçu dans les années 50/60, il a subi de nombreuses transformations…

En 2016 on y installe une turbine, centrale hydroélectrique alimentée par le surplus des captages d'eau de la Livraz. L'énergie produite permet d'alimenter les groupes froids de la patinoire et l'éclairage du bâtiment. La chaleur des groupes frigorifiques de la patinoire est elle aussi réutilisée pour chauffer l'eau des piscines et balnéoforme, le gymnase et les tennis couverts. Avec 68m² de panneaux solaires, 32m² de panneaux photovoltaïques. Au total plus de 25% de l'énergie consommée est produite sur place.

Le Blaireau brasse la bière

À Passy, la brasserie Le Blaireau a creusé son terrier au pied du Mont-Blanc. Créée en 2016, elle propose quatre bières traditionnelles, brassées avec l'eau du Massif des Fiz et chaque année une gamme de bières en édition limitée, au sureau du village entre autres. Le Blaireau fait référence au brasseur Niel, un Irlandais installé dans la région depuis 13 ans.

Pour le Blaireau le respect de l'environnement est primordial : panneaux solaires pour chauffer l'eau du brassage, recyclage des cartons d'emballage et d'expédition, étiquettes en matériaux recyclés. Dans une optique zéro déchet, Le Blaireau commence à réutiliser la levure et les vaches du coin sont nourris par les drèches (résidus de céréales) !

La Bière Le Blaireau

Un biscuit bio à la tartiflette à Sallanches

À Sallanches (20000 habitants), la biscuiterie bio Saint-Agône s'attache à n'utiliser que des produits locaux et a une réelle démarche écologique. Les biscuits sont présentés dans des sachets en papier et film végétal biodégradables et compostables, mais il est également possible de les acheter en vrac en ramenant ses propres contenants. Biscuits myrtille, tomme, tartiflette…

Il y en a pour tous les goûts. Stéphanie et Bruno, créateurs de la biscuiterie, s'attellent à produire le moins de déchets possible en recyclant au maximum, le couple se renouvelle constamment avec des idées de nouveaux produits écologiques.

Stéphanie et Bruno, fondateurs de la biscuiterie de Saint-Agône (© Office tourisme Sallanches)

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?