AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentLe Pavillon 52, dernière perle architecturale de Confluence

Le Pavillon 52, dernière perle architecturale de Confluence

En avril 2016, l'immeuble « tout béton » dessiné par Rudy Ricciotti viendra clore en beauté la première phase de l'aménagement du quai Rambaud.
Le Pavillon 52, dernière perle architecturale de Confluence
© ASYLUM-Archi RICCIOTTI - Le Pavillon 52, conçu comme "un bâtiment qui voit sans être vu"

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

« Coincé » entre la Sucrière et le siège d’Euronews, le Pavillon 52 hisse à son tour ses couleurs en bord de Saône. Démarrés en septembre 2014 sur une surface de 7 500 m2, les travaux de la propriété conjointe de VNF (Voies navigables de France), Caisse des dépôts et Acies Consulting group ont bien avancés. Ils laissent désormais entrevoir les cinq étages arrondis de la construction, positionnés en léger décalage les uns par rapport aux autres.
À l’instar des autres immeubles du quartier, issus de l’imagination des plus brillants architectes (Jean Nouvel, Jakob+Macfarlane), une figure internationale a été élue pour apporter sa pierre à l’édifice « Confluence ». Et comme pour le MuCEM, à Marseille, Rudy Ricciotti a choisi le béton comme arme de construction massive. « La grande spécificité du bâtiment, réside dans l’utilisation omniprésente du béton avec précontrainte par post-tension, ce qui est très rare, explique François Piffeteau, directeur des opérations chez Cardinal Investissement, co-promoteur avec PRD de ce projet à 30 M€. Le plancher est coulé en place, les plafonds sont lisses, sans aucune poutre ni élément de support. »

16 km de mantille en béton

Outre l’aspect design de cet immeuble de future certification BREAM, un « brise-soleil » en lames horizontales de béton fibré ultra haute performance (BFUHP) viendra bientôt habiller l’ensemble de sa façade. L’entreprise drômoise Idée BAT installe actuellement ces plaques de 3 cm d’épaisseur pour 20 cm de large, appelées à épouser les formes de l’immeuble et limiter le recours à la climatisation, renforcée par les 28 km de dalle active au sol. « L’extérieur donne l’apparence d’une lentille fermée, tandis que, de l’intérieur, la lumière est omniprésente sur les espaces de travail », précise Stéphane Rubi, président de Cardinal.
Ce bâtiment, qui voit sans être vu, va accueillir le siège d’Acies Consulting group sur une surface d’environ 4 000 m2. Plusieurs projets de type showrooms ou commerces de destination, dont les occupants n’ont toujours pas été dévoilés, vont investir le rez-de-chaussée, entièrement vitré sur 6 m de hauteur L’immeuble tertiaire comprendra également un parking de 54 places en sous-sol, ainsi qu’une terrasse à ciel ouvert de plus de 700 m2. L’immeuble tertiaire comprendra également un parking de 54 places en sous-sol, ainsi qu’une terrasse à ciel ouvert de plus de 700 m2.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?