AccueilActualitéEditos-BilletsLe billet Eco : Le nucléaire sans transition

Le billet Eco : Le nucléaire sans transition

.
Le billet Eco : Le nucléaire sans transition

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

La tourmente dans laquelle est prise la firme Toshiba, au niveau de sa filière nucléaire, menace la pérennité même du conglomérat japonais dans son ensemble qui avait bâti son empire sur les semi-conducteurs. Les pertes seraient estimées à 8,6 Md€. Sa branche nucléaire, acquise aux Etats-Unis, en l’occurrence Westinghouse, s’est révélée très fragile, puisque celle-ci avait elle-même racheté une société endettée. Les Japonais n’y auraient vu que du feu… De là à conclure que le nucléaire reste une question de maîtrise, il n’y a qu’un pas. Par ricochet, le Français Engie a forcé Toshiba à lui racheter ses 40% de parts dans le projet nucléaire britannique NuGen, en faisant jouer la clause du pacte d'actionnaires qui les lie dans ce projet. Une indication supplémentaire sur la transformation profonde de la stratégie des énergéticiens en matière nucléaire ; Engie n’ayant d’ailleurs pas dépassé le stade des préliminaires dans le projet de centrales en Turquie, et en parallèle ayant engagé une politique de développement des énergies renouvelables. La transition énergétique s’opère doucement mais sûrement.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?