AccueilEconomieEntreprise de la semaineLe Ninkasi ouvrira un deuxième site de production à Tarare

Le Ninkasi ouvrira un deuxième site de production à Tarare

Le Ninkasi ouvrira un deuxième site de production à Tarare

EconomieEntreprise de la semaine Publié le ,

« On pense saturer notre outil de production dans les trois ans qui viennent ». Christophe Fargier, le fondateur et dirigeant du groupe Ninkasi, annonce avoir réservé un terrain de 10 000 m2 qui sera aménagé en lieu et place d'une ancienne friche industrielle à l'entrée ouest de Tarare pour y transférer la brasserie, depuis le site actuel des anciennes filatures, à l'entrée est de la ville cette fois-ci, où la production de bières est implantée depuis 2012. Une production multipliée par 4, passant de 5 000 à 20 000 hectolitres aujourd'hui, pour une capacité maximale de 28 000. 1,8 M€ auront été investis sur 2017-2018 dans l'agrandissement de la salle de brassage (qui fonctionne désormais en 3X8), une nouvelle cuve de fermentation, une chaine d'embouteillage et une centrifugeuse.

Pas question pour Ninkasi de quitter le site actuel. « Nous allons conserver cet outil de production pour le dédier au whisky » explique Christophe Fargier. Un whisky en cours d'élaboration (la distillation a commencé il y a deux ans et demi), les premières bouteilles (en petite quantité) devant être commercialisées début 2019. Un deuxième alambic de 1 500 litres équipera la distillerie d'ici un an, le nombre de fûts de vieillissement passant alors de 78 à 200, « l'objectif étant d'avoir 400 à 500 fûts assez rapidement ». Le brasseur et distillateur souhaite également se lancer dans la fabrication de cidre, ce qui aurait entre autres mérites de remettre au goût du jour les anciennes variétés locales de pommes. Avec, en réflexion, le passage en bio pour toute la production effectuée sur le site.

Pour en revenir à la bière, l'offre Ninkasi continue à s'étoffer, avec une nouvelle gamme « découverte » distribuée uniquement en réseaux spécialisés, une bière renouvelée tous les mois, une gamme complète de bières de saison… Côté soda, la production, qui était confiée aux Sources Parot, a été réintégrée en interne ; un tonic sera lancé ce printemps (complété plus tard par un gin), et les équipes tarariennes travaillent sur l'élaboration d'un soda à base de pomme.

Christophe Fargier : « Une trentaine d'établissements d'ici 4 ans »

Aux côtés de la bière (et du whisky), le burger et la musique sont les deux autres piliers du « concept » Ninkasi. Avec 14 établissements de restauration implantés à Lyon, Villeurbanne, Brignais, Tarare, Saint-Romain-en-Gal, Tignieu-Jameyzieu et Les Menuires, Christophe Fargier souhaite accélérer la cadence : 6 ouvertures en 2018 et « l'objectif d'avoir une trentaine d'établissements d'ici 4 ans, de mailler ainsi tout le territoire d'Auvergne-Rhône-Alpes ». Villes ciblées : Saint-Etienne (retour au printemps 2019, après une première expérience malheureuse), Roanne, Valence, Bourgoin-Jallieu, Annecy, Clermont-Ferrand, Vichy… Et un développement à l'international, avec l'ouverture d'un lieu mixte (petite brasserie, salle de spectacle, boulangerie) à Katowice, en Pologne, programmée en 2021. « Les Polonais boivent quatre fois plus de bière que nous et ont un rapport différent à la musique, beaucoup plus fort. Et il s'agit d'un marché intéressant pour le whisky. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?