AccueilEconomieLe Medef Lyon-Rhône optimiste malgré un environnement économique compliqué pour les entreprises

Le Medef Lyon-Rhône optimiste malgré un environnement économique compliqué pour les entreprises

A l'occasion des vœux du Medef Lyon-Rhône le 16 janvier, Gilles Courteix, président du Medef Lyon-Rhône, a clairement adressé un message d'optimisme et d'espoir.
Au centre, Gilles Courteix, président du Medef Lyon-Rhône.
© J .T - Au centre, Gilles Courteix, président du Medef Lyon-Rhône.

Economie Publié le ,

Les derniers vœux du Medef Lyon-Rhône remontaient à janvier 2020. Depuis, l'eau a coulé sous les ponts puisqu'un nouveau président et délégué général ont été nommés, respectivement Gilles Courteix et Anthony Jeanbourquin.

Le syndicat patronal a donc renoué cette année avec la tradition, en invitant l'ensemble des acteurs économiques du département (près d'un millier de convives recensés, Ndlr) au Groupama Stadium, antre dorénavant sous pavillon américain, avec l'arrivée de John Textor en tant qu'actionnaire majoritaire, même si Jean-Michel Aulas, hôte du soir, garde encore sa fonction de président du club.

"Je ne me risquerais à aucune prédiction sur l’année 2023. En revanche, l’énergie est un besoin primaire et ne doit pas faire l’objet de spéculation, et doit être aidé. C'est un dossier crucial pour le Medef. Nous jouerons un rôle actif et permanent sur ce sujet" a introduit Gilles Courteix.

Gilles Courteix, président du Medef Lyon-Rhône : "Embarquer la jeunesse"

Et le président du Medef Lyon-Rhône d'ajouter : "L'environnement est compliqué pour s’adapter mais il occasionne des opportunités de transformation en favorisant les mutations socio-économiques. Ne perdons pas de vue aussi que notre développement sera porté par des consommateurs de plus en plus jeunes."

Sur la question de l'attractivité du territoire, Gilles Courteix n'oublie pas aussi de rappeler aux élus locaux et notamment ceux de la Métropole de Lyon que la contribution nette fiscale des entreprises rapporte à l'agglomération 1,2 milliard d'euros. "Cela impose de la considération. Il faut échanger et agir ensemble dans l'intérêt général pour poursuivre l'attractivité du territoire", a-t-il lancé, précisant que dans ce mouvement, il fallait "embarquer la jeunesse".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?