AccueilEconomieLe marché espagnol pas compatible avec les attentes de LDLC

Le marché espagnol pas compatible avec les attentes de LDLC

Le groupe lyonnais informatique LDLC se retire du marché espagnol en fermant ses boutiques de Madrid et Barcelone.
Laurent de la Clergerie, fondateur et PDG de LDLC
Laurent de la Clergerie, fondateur et PDG de LDLC

Economie Publié le ,

Un désengagement physique de la marque qui devrait intervenir au 31 mars, date de fin son exercice 2019-2020. Dans un communiqué, LDLC indique que « malgré un développement satisfaisant de son activité, le groupe constate, sur le périmètre espagnol, un écart de marge brute trop important, par rapport aux attentes du groupe, pour envisager le déploiement d'un réseau de distribution physique sur ce marché ». LDLC.com devrait conserver uniquement une activité de distribution en ligne à destination de l'Espagne, qui sera gérée depuis la France. Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2019-2020, le chiffre d'affaires Espagne s'élevait à 1,7 M€. LDLC indique en outre que « ce désengagement ne devrait pas avoir d'impact significatif sur l'excèdent brut d'exploitation en 2019-2020 ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?