Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Le marché des locaux industriels a explosé en 2017

le - - Immobilier-TP-Bâtiment

Le marché des locaux industriels a explosé en 2017

A l'occasion de sa conférence annuelle sur l'état du marché immobilier lyonnais, FNAIM Entreprises a souligné l'exceptionnelle vigueur du marché des locaux industriels, qui a battu tous ses records de commercialisation en 2017.

Pris dans sa globalité, le marché lyonnais de l'immobilier d'entreprises a vécu une année 2017 à peine moins faste que les précédentes. Après avoir enregistré une année record en 2016, avec plus de 290 000 m2 placés, le marché des bureaux est redescendu très légèrement sous la barre des 270 000 m2. Un recul de 7 % que Loïc de Villard (Directeur régional CBRE) met avant tout sur le compte de l'absence de mega deal. « Nous restons d'ailleurs au-dessus du niveau moyen de commercialisation des 10 dernières années et le nombre de transactions, qui s'est établi à 594, n'a jamais été aussi élevé », souligne-t-il.

Il en va à peu près de même pour la logistique, qui affiche un volume placé de 367 000 m2 en 2017, soit une baisse de 4 % par rapport à l'année précédente, mais qui reste néanmoins en dessus de la moyenne décennale. Le nombre de transactions n'a d'ailleurs quasiment pas varié, passant de 24 en 2016 à 22 l'année dernière. « Là encore, c'est le très faible nombre d'opérations XXL qui explique ce léger recul », analyse Olivier Durif (Directeur du département locaux d'activité et logistique JLL Lyon). De fait, deux opérations seulement ont franchi la barre des 40 000 m2 de surface d'entreposage : Action (60 000 m2 à Belleville) et Descours & Cabaud (42 000 m2 à Pont d'Ain).

Le marché des locaux industriels s'envole

En revanche, le marché des locaux industriels n'a jamais été aussi dynamique en région lyonnaise. Pour la première fois de son histoire, il a totalisé plus de 400 000 m2 de surfaces placées en 2017. « Alors que la moyenne décennale s'établit à 301 000 m2, nous sommes montés à 401 000 m2 l'année dernière, se réjouit Emmanuel Mazille (consultant locaux d'activités - associé Aires d'Entreprises). Le précédent record datait de 2013 et était de 322 000 m2. » Pour expliquer cette embellie, il avance deux raisons essentielles : l'augmentation du nombre de transactions, qui est passé en un an de 339 à 362, et le nombre exceptionnellement important des opérations totalisant plus de 3 000 m2, qui a représenté 22 % du total en 2017.

Cette dynamique de croissance sans discontinuer caractérise le marché des locaux d'activité depuis 2013. Et avec la bonne santé retrouvée de l'industrie hexagonale, rien n'indique qu'un retournement de tendance est à craindre. « D'autant que l'offre disponible à moins de six mois s'affiche à 700 000 m2 et qu'elle correspond à la stratégie de Métropole Fabricante voulue et soutenue par la collectivité », analyse-t-il.

Néanmoins, Emmanuel Mazille pointe du doigt un sujet de préoccupation : « Nous manquons d'offre adaptée en première et en deuxième couronne lyonnaise. La pénurie de foncier sur ces deux secteurs impacte les prix à la hausse et le déficit en grandes opérations foncières oblige les entreprises à se déplacer vers l'Ain et l'Isère. »

Jacques Donnay




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer