AccueilCollectivités"Le maire et l'architecte" ou Tony Garnier le visionnaire

"Le maire et l'architecte" ou Tony Garnier le visionnaire

Collectivités Publié le ,

Une série de manifestations (tables rondes, livre, expositions) rend hommage à Lyon à celui qui en fut l'architecte majeur dans la première moitié du XXè siècle. L'expo concoctée aux archives municipales par Mourad Langry, chargé d'exposition, sous la houlette de Louis Faivre-d'Arcier, directeur, propose l'essentiel de l'oeuvre du grand architecte.

Des dessins, des maquettes, des affiches d'époque, des photos inédites, des croquis, des manuscrits...Deux ans de travail et de recherche ont été nécessaires pour bâtir ce parcours dans l'oeuvre de Tony Garnier.

Tony Garnier est né en 1869 sur les pentes de la Croix-Rousse, d'un père dessinateur en soierie et d'une mère tisseuse. Il sera formé à l'école lyonnaise de La Martinière, puis aux Beaux arts de Paris, il intégrera la prestigieuse Villa Médicis de Rome, et reviendra à Lyon.

S'il n'a pas été l'architecte de grandes oeuvres dans la capitale, ailleurs en France, ou à l'international, c'est qu'il était indéfectiblement attaché à Lyon : « Je suis lié à Lyon par tant de reconnaissance qu'il m'est difficile de m'employer ailleurs », disait-il.

Si l'exposition est intitulée Le maire et l'architecte, c'est que la carrière et l'oeuvre de Tony Garnier sont liées à la personnalité d'Edouard Herriot, qui eut un hôpital à son nom alors qu'il était toujours en activité. Le maire, grand politique de l'Entre-deux-Guerres lui a permis de développer largement ses ambitions.

C'est assez naturellement que le maire de Lyon, Gérard Collomb, a fait la visite de l'exposition mardi 23 octobre, en compagnie, entre autres, de l'architecte Albert Constantin, qui, lui-même a réalisé les nouvelles archives municipales.

Modestement, c'est avec la vacherie du parc de la Tête d'or que Tony Garnier a commencé ses réalisations à Lyon.Puis ce seront les grands travaux qui métamorphose la ville : les abattoirs et le marché aux bestiaux (aujourd"hui halle Tony Garnier) ; le stade municipal, l'hôpital Grande Blanche, l'école de tissage, le central téléphonique, le monument aux morts de la Grande Guerre, des quartiers d'habitations ...

A voir aux Archives municipales jusqu'au 21 mars 2020.

Programme complet des manifestations sur www.lyon.fr

u Les temps forts de la programmation

Exposition L'air du temps au musée urbain Tony Garnier –jusqu'au 11 décembre 2020

Exposition La Halle, une bête de scène ! à la Halle Tony Garnier –depuis le 7 octobre

Exposition Le Maire et l'Architecte aux Archives municipales – du 19 octobre 2019 au 21 mars 2020

Colloque international Tony Garnier (1869-1948). Dessiner et construire la cité moderne avant 1920 – 13, 14 et 15 novembre 2019

- Exposition Tony Garnier : l'œuvre libre à la Fondation Renaud– du 30 novembre 2019 au 1er mars 2020

Publication de Tony Garnier – portrait, un numéro de la revue Bande Dessinée Rues de Lyon dédié à Tony Garnier (à paraître en novembre)

Vous trouverez toutes les informations dans le programme ci-joint et sur le site web

https://www.lyon.fr/actualite/culture/150e-anniversaire-de-tony-garnier

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?