AccueilCollectivitésLe Lyon Vert : derrière le casino un domaine

Le Lyon Vert : derrière le casino un domaine

Le Lyon Vert : derrière le casino un domaine

Collectivités Publié le ,

A partir de 1991 et suite à son rachat par Isidore Partouche, le Casino le Lyon Vert n’a eu ce cesse de redorer son l’image entachée par diverses affaires frauduleuses et criminelles qui avaient marqué l’établissement de jeux jusqu’à la fin des années 80. Placé sous la direction de Chantal Partouche, le casino fait l’objet d’une attention particulière au sein du groupe :
« Par sa situation géographique exceptionnelle et son histoire, cet établissement représente un enjeu de taille pour notre groupe » explique Jean-Marie Hébert directeur communication et actions commerciales du Domaine Le Lyon Vert.
Il est donc bien question d’un domaine plus que du casino stricto sensu, qui reste bien sûr le cœur du modèle économique : Au-delà de l’activité de jeux (334 machines à sous, 67,2 M€ de gains reversés en 2016) une offre périphérique s’est développée au fil des ans
Un hôtel, des restaurants, un espace « event » BtoB ou BtoC, participent de cette stratégie assumée du groupe de proposer une offre globale et de qualité. Concerts, tournois de poker, séminaires d’entreprises animent tout au long de l’année cette institution lyonnaise finalement mal connue.
La présence du chef Jean-François Malle (1 étoile au guide Michelin et qui signe aussi la carte de la Brasserie le Caz' ainsi que les prestations « Event/banquet/mariages » marque cette démarche qualitative.
L’actualité pour la Rotonde c’est la rénovation des 10 chambres de l’hôtel la Rotonde, inauguré en 2006, avec la livraison en septembre de 6 nouvelles chambres. Avec un taux de fréquentation de 76%, ce « 5* & spa » développe un potentiel certain qui fait l’objet d’une promotion de plus en plus vive.
« La culture de service du Casino doit aujourd’hui irriguer l’ensemble de l’offre associée au Domaine du Lyon Vert. Il est nécessaire d’ouvrir cet écrin à l’extérieur de Lyon tout en préservant une certaine intimité qui fait sa réputation » résume Jean-Marie Hebert. L’apparence figée du site cache bel et bien une émulation intérieure très vive qui anime cet écrin ludique et économique. Non le Lyon Vert n’est pas mort.

Julien Thibert

Repères

7ème casino de France avec un produit brut des jeux 41, 5 M€
334 machines à sous
22, 8 M€ de CA en 2016 :
Activité jeux: 17, 6 M€
Restauration : 3,9 M€
Hôtellerie : 1,3 M€
250 salariés
456 531 visiteurs au casino sur la saison 2015/2016
2,6 M€ : le montant des investissements en 2016
7 Salles de réception

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?