AccueilEvasion / TourismeVisite guidée : Le Lyon coquin se dévoile

Visite guidée : Le Lyon coquin se dévoile

Visite guidée : Le Lyon coquin se dévoile

Art de vivreEvasion / Tourisme Publié le ,

Sur son site Internet, l'agence Cybèle (lire notre encadré) est on ne peut plus claire : « Attention : visite au contenu explicite, réservée aux adultes sachant rester maîtres de leurs émois ». Et sur le terrain, au moment du départ, le guide-comédien (« non costumé mais néanmoins habillé ») en rajoute : « Nous avons conscience de l'émoi que suscite notre visite. Alors merci de garder vos envies et vos désirs pour vous, le guide n'est pas intéressé par les propositions ! », prévient Olivier.

Le décor est planté, la vingtaine de participants (soit une dizaine de couples) s'ébranlent pour le jardin du musée des Beaux-Arts où des statues « antiques » dévoilent leurs attributs masculins sous-proportionnés. Une habitude chez les Grecs, explique le guide, afin que le vil physique ne prenne pas le pas sur le noble intellect, l'esprit.

Un petit mot sur le couvent des Dames de Saint-Pierre à la réputation sulfureuse, puis direction le musée de l'Imprimerie (ancien hôtel de ville) pour un zoom sur Lyon, capitale de l'imprimerie, de l'édition, y compris de livres « interdits », certains à caractère pornographique. Comme les gravures de L'Arétin, « le kamasoutra de la Renaissance » mettant en scène dieux, déesses et héros.

Prochaine halte : le Palais de la Bourse pour une évocation du XVIIIe siècle à travers l'emblématique libertin Casanova et sa maîtresse Madame d'Urfé, à laquelle l'aventurier vénitien propose la « régénération » au cours d'une séance de triolisme magique… Sur le chemin du Grand Hôtel-Dieu, notre guide nous rappelle qu'autrefois, le très chic quartier Grôlée l'était nettement moins, évoquant les ribaudes des étuves de la Chèvre ou comment passer « des bords d'eau au bordel ».

Dans le cloitre de l'hôtel-Dieu, la visite se termine avec l'évocation… mimée d'une séance du congrès, institution chargé de contrôler, à la demande d'une épouse s'estimant lésée, la virilité de l'époux. Et l'allusion au docteur Samuel Auguste Tissot, auteur au XVIIIe siècle d'un ouvrage sur les méfaits de l'onanisme sur la santé.

CYBÈLE : LE LYON INSOLITE NOUS EST CONTÉ

L'agence de visites touristiques Cybèle a été créée en 2012 par Olivier Montillet, Clémence Pornon et Lucille Payen. « Une comédienne nous a rejoints à plein temps », explique Olivier. Les quatre guides permanents sont épaulés par une dizaine d'autres agents, notamment pour les visites de groupe. « Sachant qu'il est plus facile de former des comédiens aux connaissances historiques que l'inverse. »

Des visites de Lyon insolites, contées et théâtralisées, alliant spectacle et tourisme : c'est ce que propose Cybèle, à travers une quinzaine de circuits, de la visite contée de la Croix-Rousse à la visite théâtralisée des Gratte-Ciel, en passant par un jeu de piste dans le Vieux Lyon et une visite quizz insolite de la Guillotière…

Entre les particuliers, les scolaires et les entreprises, l'agence a accueilli 15 000 visiteurs en 2018, et Olivier Montillet espère atteindre les 20 000 cette année. « L'une de nos particularités est d'accueillir beaucoup de Lyonnais qui redécouvrent ainsi leur ville. »

www.cybele-arts.fr

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?