AccueilServicesLe groupe mutualiste lyonnais Relyens met l'accent sur la prévention des risques

Le groupe mutualiste lyonnais Relyens met l'accent sur la prévention des risques

Le groupe mutualiste lyonnais souhaite mieux accompagner les acteurs de la santé et les acteurs territoriaux face à la complexification et l'intensification des risques, notamment de cyberattaques.
Le groupe mutualiste lyonnais Relyens met l'accent sur la prévention des risques
Bertrand Gaudillere-item - Dominique Godet, directeur général du groupe mutualiste lyonnais Relyens.

EconomieServices Publié le ,

Le groupe mutualiste lyonnais Relyens sait à quel point le monde de la santé et des collectivités territoriales sont confrontés à une nouvelle carte des risques. En plus du risque chirurgical et du risque sur le capital humain en augmentation, ils font l'objet depuis plusieurs mois de nombreuses cyberattaques. "

La gestion du risque cyber repose sur l'évaluation et le conseil préventif, la proposition de solutions et l'accompagnement, dès les premiers instants en cas de crise pour atténuer ses impacts", affirme Lionel Prades, responsable des risques technologiques de Relyens.

Face à cette donne, le groupe fait donc évoluer son modèle pour se positionner auprès de ses clients comme une référence en management et couverture de leurs risques. "Nous repensons nos offres pour développer une approche des risques à 360°. Nous renforçons notre proposition de valeur en management des risques et apportons des solutions innovantes pour anticiper et prévenir les risques grâce à des partenariats technologiques", explique Dominique Godet.

Des positions consolidées en Europe

"En 2020, malgré une situation inédite et difficile liée à la crise du Covid-19, nous avons maintenu le cap", poursuit le directeur général de Relyens. Le groupe a collecté 915 M€ de primes (+2,7 %) : 59 % en assurance de personnes, 37 % en responsabilité civile, 2 % en dommage aux biens et 1 % en automobile.

La répartition des quelques 34 000 clients et sociétaires s'équilibre presque parfaitement entre les acteurs de la santé et du médico-social (51 %) et les acteurs territoriaux (49 %) avec les marques Sham et Sofaxis.

"Notre chiffre d'affaires s'établit à 488 M€, en progression de 0,8 %. Notre résultat net, négatif pour la 2e année consécutive, s'affiche à -2,9 M€", détaille Dominique Godet qui incombe cette perte "au déséquilibre technique de la responsabilité civile médicale en France et aux provisionnements des risques Covid".

Si la moitié de l'activité est enregistrée en France, Relyens est aussi implanté en Espagne, en Italie et en Allemagne où il a renforcé ses positions. A court terme, le groupe de plus d'un millier de collaborateurs ne prévoit pas de développement dans d'autres pays.

Un partenariat avec MGEN pour la protection sociale complémentaire

En revanche, Relyens se prépare à la réforme de la protection sociale complémentaire des fonctions publiques. Dans ce contexte, un partenariat stratégique a été noué avec MGEN le mois dernier pour peser davantage dans les réflexions et négociations, mais aussi promouvoir une couverture socle de haut niveau pour les personnels de santé et les fonctionnaires territoriaux.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?