Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Le groupe Liébot se lance dans l'extrusion sur la Plaine de l'Ain

Publié le - - Industrie

Le groupe Liébot se lance dans l'extrusion sur la Plaine de l'Ain
Projection de l'usine K.Line de Saint-Vulbas

Après avoir réalisé une première unité industrielle de 48 000 m2 sur le Parc industriel de la Plaine de l'Ain (PIPA), le groupe vendéen vient de débuter la construction d'une usine d'extrusion et de laquage aluminium à Saint-Vulbas.

Premier fabricant français de menuiseries aluminium, avec sa filiale K.Line, le Groupe Liébot n'en finit plus de développer ses activités sur le Parc Industriel de la Plaine de l'Ain. Il vient en effet de démarrer la construction d'une unité industrielle d'extrusion et de laquage aluminium, qui totalisera 12 000 m2 de surface de production.

Implantée à Saint-Vulbas, elle devrait être opérationnelle dès l'année prochaine et pourrait employer une cinquantaine de personnes dans un premier temps. Pour mener à bien ce projet, le groupe familial vendéen investira 17 M€.

Une unité industrielle de 12 000 m2

Baptisée Exal, la nouvelle structure sera dirigée par Alan Couturier, spécialiste de l'extrusion aluminium, qui s'est déjà occupé du développement des activités industrielles des groupe Sapa / Hydro. Les premiers profilés alu sortiront des lignes de production courant 2021.

"Ils seront bien entendu destinés aux unités du Groupe Liébot, mais pas uniquement, précise-t-il. Avec cette unité de production, le Groupe Liébot sera en mesure de sécuriser ses approvisionnements. Notamment ceux de sa filiale K.Line, qui produit des fenêtres et portes d'entrée sur-mesure en aluminium sur le Parc Industriel de la Plaine de l'Ain depuis trois ans."

Doubler les capacités à terme ?

Déjà fort de quatre unités industrielles ultra-modernes dans l'Hexagone, K.Line (300 M€ de chiffre d'affaires et 1 200 salariés) avait en effet pris pied à Saint-Vulbas en 2017, en investissant 70 M€ dans la construction d'une usine développant 48 000 m2 de surface de production. La filiale du Groupe Liébot dispose de 13,5 hectares de foncier, sur lesquels elle pourrait doubler ses capacités à terme.

"Le PIPA bénéficie d'un positionnement géostratégique exceptionnel, qui nous permet de nous rapprocher des zones à fort potentiel de croissance en France et, ainsi, d'optimiser nos flux industriels et logistiques", conclut Alan Couturier.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer