AccueilSpectacle vivantLe dynamitage de Blanche-Neige par Raskine et Dilasser

Le dynamitage de Blanche-Neige par Raskine et Dilasser

Blanche -Neige, histoire d'un prince a fait un carton cet été en Avignon, dans la Chapelle des Pénitents blancs. Le voilà maintenant en région, au théâtre de la Croix-Rousse, à découvrir sans tarder...
Le dynamitage de Blanche-Neige par Raskine et Dilasser
Julien Louigrand

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Ici, tout le monde connaît Michel Raskine ! En revanche, peu nombreux sont ceux qui savent son goût des contes, qu'il considère comme une des sources majeures de l'écriture théâtrale. Pas étonnant à ce compte-là qu'il ait passé commande à l'autrice d'origine bretonne Marie Dilasser, dont il avait déjà mis en scène la pièce au titre (presque) imprononçable Me zo gwin ha te zo dour ou Quoi être maintenant ? « Construit par un jeu de ping-pong et d'aller-retour entre l'auteure et (lui) pendant quasiment un an », le texte prend un malin plaisir à détourner non seulement les codes, mais aussi les genres (sujet qu'affectionne particulièrement l'écrivain). Tout d'abord, l'héroïne n'en est plus une, c'est le prince le héros de cette histoire. Une histoire qui commence là où le conte finissait.

« Tout juste après leurs noces, Blanche-Neige se mit à grandir, grandir, grandir et le Prince, lui, se mit à vieillir, vieillir, vieillir. » Initialement interprété par Marief Guittier, la comédienne fétiche de l'ancien directeur du théâtre du Point du jour, qui s'est blessée, le prince s'incarne en Magali Bonat, tout aussi formidable que son aînée, qu'on pourra revoir dans Le quai de Ouistreham, l'adaptation théâtrale du récit de Florence Aubenas par Louise Vignaud, reprise ici même en mars. Tout comme Blanche-Neige, transformée en grand échalas maigrichon est campée par Tibor Ockenfels. Exit la marâtre, exit le royaume, en état de décomposition avancée tout comme le paysage qui se meurt, place aux 101 nains aux noms hilarants (florilège : Moudufion, Poulmouyé,Tetaklak et le préféré Lèchbott...) qui se sont multipliés comme les petits pains, petites marionnettes drolatiques réalisées par Claire Dancoisne qui a accueilli le metteur en scène en résidence dans son lieu à Dunkerque, le théâtre Licorne.

Théâtre de la Croix-Rousse, 21 au 25 janvier, www.croix-rousse.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?