AccueilActualitéSciencesLe CNRS renouvelle sa convention avec l'université de Lyon

Le CNRS renouvelle sa convention avec l'université de Lyon

La convention quinquennale signée le 26 juin 2018 par le P-dg du CNRS, Antoine Petit, l'Université de Lyon et les établissements d'enseignement supérieur du site Lyon Saint-Etienne donne les principes de coopération de recherche sur le territoire.
Le CNRS renouvelle sa convention avec l'université de Lyon
CNRS Rhône Auvergne - Les signataires de la convention CNRS-UDL

ActualitéSciences Publié le ,

Le CNRS Rhône Auvergne compte 1 600 chercheurs permanents, sur les 3 600 du site universitaire Lyon Saint-Etienne. « C'est un ratio équivalent à d'autres territoires mais important pour le CNRS car Lyon Saint-Etienne est le second site français, après Paris Saclay, en termes de moyens humains, premier dans le domaine des sciences pour l'ingénieur et dans les trois premiers dans les domaines de la biologie, des sciences humaines et sociales, et de la chimie », selon le CNRS.

« La convention quinquennale fixe les contours d'une politique scientifique partagée en phase avec le projet Idex Lyon porté par l'UDL. Elle s'articule autour de ses trois domaines de recherche : sciences et ingénierie ; biologie, santé et société ; sciences humaines et sociales », explique le CNRS Rhône Auvergne.

Une centaine de laboratoires sont gérés en cotutelle. Les signataires de cette convention sont les trois universités de Lyon, l'université Jean Monnet de Saint-Etienne, ENS Lyon, Ecole Centrale de Lyon, Insa de Lyon, Sciences Po Lyon, CPE Lyon, Enise, ENTPE et VetAgroSup.

Parmi les nouveautés de cette convention, les partenaires s'engagent à un délai maximal de cinq semaines pour fixer le laboratoire interlocuteur privilégié d'un industriel dans le cadre d'un contrat de recherche partenariale. « C'est symbolique mais essentiel pour organiser au mieux les relations avec les entreprises », déclare Antoine Petit.

En toile de fond de cette signature : la présentation, courant 2019, du projet Idex Lyon au jury international. « Pour construire une université intensive de recherche de niveau mondial, nous devons réunir nos forces. Il est important pour l'UDL de savoir que l'on peut compter sur un acteur comme le CNRS », expose Khaled Bouabdallah, président de l'UDL.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?