AccueilEconomieIndustrieCara roule vers l'Europe

Cara roule vers l'Europe

LUTB-Raac est devenu Cara en novembre 2017. Plus qu'un changement de nom, le pôle de compétitivité redéfinit son positionnement dans le domaine de la mobilité urbaine et du développement de la filière automobile et véhicule industriel pour prendre position sur la scène européenne.
Cara su Solutrans fin novembre
DR - Cara su Solutrans fin novembre

EconomieIndustrie Publié le ,

« Plus lisible », selon Marc Gohlke, son directeur général, Cara est la nouvelle entité de l'organisme à vocation européenne dont les missions dans le domaine de la mobilité urbaine se sont élargies depuis la création des pôles de compétitivité en 2005. La base line résume l'ambition du pôle : « European cluster for mobility solutions ». « Les entreprises ont besoin d'aller à l'international, constate Marc Gohlke. Notre mission est aujourd'hui de trouver des partenaires européens et de collaborer avec d'autres clusters pour apporter davantage d'efficacité à nos adhérents. » Des partenariats sont en cours avec E-mobil, son homologue allemand, Closer, le cluster suédois, ou encore via le dépôt d'un dossier, en janvier 2018, pour un appel à projets européen définissant la stratégie globale en matière de mobilité urbaine. Un consortium de plusieurs pôles et entreprises européens est en train de se constituer.

Cara compte 200 adhérents, dont 150 entreprises « sur les quelque 900 que compte la région Auvergne-Rhône-Alpes dans la filière ». Des entreprises qui pourront trouver des services autour de trois grands axes : innover, démontrer et développer. « Innover tient dans le process collaboratif historique du pôle pour le financement de projets. Démontrer vise à rendre l'innovation fonctionnelle et à montrer son bénéfice économique en testant, grâce notamment avec des partenariats avec les collectivités, des procédés en situation réelle. Développer revient à amplifier la mission du cluster sur l'accompagnement des entreprises dans leurs démarches commerciales, en France et à l'international », expose Marc Gohlke. Depuis son changement de nom, l'organisation même du pôle a évolué avec trois vice-présidents opérationnels sur ces trois axes de travail.

L'enjeu de Cara est de préparer la phase 4 des pôles de compétitivité, consultés par le gouvernement jusqu'à début 2018, pour entamer une nouvelle étape de ces organismes dédiés au développement des filières d'excellence.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?