AccueilEconomieServicesEntreprises : le Club ETI lancé en région Auvergne-Rhône-Alpes

Entreprises : le Club ETI lancé en région Auvergne-Rhône-Alpes

Le 10 mars prochain sera lancé le Club ETI Auvergne-Rhône-Alpes. Une structure destinée rendre plus visible les entreprises de taille intermédiaire et à mieux défendre leurs intérêts.
Entreprises : le Club ETI lancé en région Auvergne-Rhône-Alpes
© Guillaume Perret/Marine-Agathe Gonard - Valérie Lorentz-Poinsot et Jean-Matthieu Biseau, co-présidents du Club ETI Auvergne-Rhône-Alpes

EconomieServices Publié le ,

Elles sontenviron 5 400 en France dont 700 (13 %) situées en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elles représentent 25 % de l’emploi (3,4 millions de salariés), près de 1 000 milliards € de CA, 34 % des exportations, 26 % de l‘investissement et 38 % des emplois de l‘industrie manufacturière et représentent 23 % des dépenses globales de R&D. Elles, se sont les entreprises de taille intermédiaires. Ces ETI se définissent par un chiffre d’affaires entre 50 millions et 1,5 milliard d’euros et dont l’effectif est supérieur à 250 salariés.

Souvent citées en modèles de développement, les ETI se distinguent par un actionnariat familial, une expertise forte, une croissance très soutenue et une dynamique vive autour de l’employabilité. Pourtant elles ne sont pas si nombreuses en France comparées au voisin allemand (13 000) qui a bâti son modèle industriel et boosté son commerce international sur ces entreprises.

« Les politiques publiques et les dispositifs d’accompagnement au développement sont peu adaptés aux contraintes particulières de ces entreprises. C’est pourquoi il y a quelques mois, une cinquantaine de dirigeants d’ETI de la région se sont rassemblés et ont décidé de se structurer en association pour créer le Club ETI Auvergne-Rhône-Alpes » explique sa co-présidente, Valérie Lorentz-Poinsot, DG de Boiron, aux côtés de Jean-Matthieu Biseau, PDG d’Opteven.

Ancrage territorial

« Notre club, constitué sous forme associative est indépendant. Il en existe d’autres dans pratiquement toutes les régions. Il ne manquait plus qu’Auvergne-Rhône-Alpes » précise Jean-Matthieu Biseau.

Soutenu par le Meti, Mouvement des entreprises de taille intermédiaire, le Club ETI ne se présente pas localement comme un concurrent du Medef : « Nous ne sommes pas dans le même couloir de nage, car nous ne sommes déjà pas un syndicat patronal et nos liens avec le Meti ne sont pas formels. Nous avons d’ailleurs noué le dialogue avec la Région et la Medef Auvergne-Rhône-Alpes » justifie ainsi le co-président.

Le club se veut plutôt être un lieu d'échange et de réflexion entre les dirigeants d’ETI. Il est constitué de 4 commissions : Economie (présidée par Boris Lechevalier, Altios), RSE (présidée par Sébastien Hours, Keria), digitale (présidée par François Thuilleur, Paredès) et RH (présidée par Nicolas Cuynat, Mare Nostrum).

Le club parrainera également des PME qui souhaitent grandir pour passer en ETI. Et pour assoir son ancrage territorial, la structure va mailler chacun des départements de la région via un relai local.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?