Le billet

Laissés-pour-compte

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

La récente note de conjoncture du Medef Auvergne Rhône-Alpes confirme les résultats trimestriels ou semestriels des entreprises régionales cotées qui enregistrent des progressions à deux chiffres, y compris en organique. Même le secteur de la construction, qui part de loin, retrouve des couleurs. Tout n’est pas rose, mais l’embellie est au rendez-vous. Paradoxalement, la courbe du chômage reste sur une pente ascendante. Auvergne-Rhône-Alpes fait exception à la moyenne nationale. Ce décalage traduit le fossé croissant entre les gagnants et les perdants de la globalisation. Ce même écart divise le paysage politique. Or, les entreprises savent qu’elles ne peuvent se développer que dans un écosystème équilibré. Croître dans un désert économique, même en s’appuyant sur le relais de l’international, a ses limites. Les hommes politiques devraient s’en inspirer pour inventer un modèle vertueux et ramener les laissés-pour-compte de la mondialisation dans un projet collectif et solidaire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?