le billet

L'été sera froid

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Chics types, ces Britanniques. Alors que le monde des affaires se préparait à un long farniente estival, le Brexit va exciter les petites cellules grises de ses acteurs. Accessoirement, il va donner des sueurs froides aux traders qui ont dû faire une croix sur leurs vacances. Ces good guys affolent jusqu’aux instances du FMI où un récent rapport s’interroge sur les bienfaits de la rigueur budgétaire, expliquant que le gain d’un point du ratio déficit sur PIB refroidit la conjoncture et génère une progression du chômage de 0,6 %, autrement dit que le jeu de l’orthodoxie libérale n’en vaut pas la chandelle. Sympas, ces good fellows tentés par des expérimentations hasardeuses, auxquelles tournent le dos leurs promoteurs qui auraient été bien inspirés de voir L’Apprenti sorcier de Walt Disney, qui refroidissent les ardeurs d’autres avocats de la désertion. Chics types ces Anglais qui, pour se faire pardonner, ont préféré rentrer plus tôt à la maison pour ne pas doucher les espoirs des équipes de football des pays du sud de l’Europe qui, pour les remercier, les accueilleront, cet été, sur leurs plages où ils trouveront un peu de chaleur.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?