AccueilActualitéLDLC Asvel féminin devient une entreprise à mission

LDLC Asvel féminin devient une entreprise à mission

Formaliser sa démarche sociétale, c’est l’ambition affichée par LDCL Asvel Féminin qui vient d’adopter le statut d’entreprise à mission.
LDLC Asvel féminin devient une entreprise à mission
© Infinity Nine Media - Au centre, Marie-Sophie Obama, présidente de LDLC Asvel Féminin

Actualité Publié le ,

L’idée trottait dans la tête de Tony Parker depuis longtemps. "Je me souviens lorsque j’ai repris le club en 2014, j’ai rencontré des actionnaires qui déjà, souhaitaient porter la performance sportive hors du terrain. Nous sommes aujourd’hui dans la transmission de nos valeurs et voulons aller au bout de nos ambitions citoyennes", explique le président de LDLC Asvel.

C’est par le biais de LDLC Asvel Féminin que « TP » a voulu entamer sa démarche d’entreprise à mission, confiant à sa présidente déléguée, Marie-Sophie Obama la conduite de ce nouveau projet.

"Nous avons la chance d’évoluer dans un sport qui a toujours su promouvoir la mixité. C’est un terreau donc fertile pour accentuer notre démarche et libérer notre puissance en devenant un acteur de la transformation de la société", complète Marie-Sophie Obama.

Bientôt l'ASVEL masculin

Accompagné par la société de conseil Goodness & Co, le club a défini quatre fondamentaux : la raison d’être, l’engagement, le collaboratif et les actions. D’ailleurs LDLC Asvel Féminin décrit ainsi sa raison d’être : « Mettre sa passion au service de la société afin que chaque petite fille et chaque femme puisse réaliser ses rêves et devienne la capitaine de sa vie ».

Derrière ces intentions, Lyon Asvel Féminin va engager un programme concret baptisé « empower yourself », comprenez « autonomisez-vous ».

Féminisation des équipes dirigeantes, transmission par l’éducation en utilisant le sport comme levier de développement personnel et encourage l’entrepreneuriat au féminin.

Marie-Sophie Obama, déjà impliquée dans cette démarche via l’association qu’elle a créée en 2017 "Les Lumineuses" et promouvant la performance au féminin, va donc piloter la nouvelle destinée d’un club qui va forcément donner des idées à ses homologues masculin. "On y travaille !" confirme Tony Parker.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?