AccueilLaurent Lassiaz : « Ecrire l'histoire européenne de Joa »

Laurent Lassiaz : « Ecrire l'histoire européenne de Joa »

Après avoir fait émerger l'enseigne Joa (ex-Casinos Moriflor, 3e opérateur de casinos en France), grâce à un virage digital innovant, son président Laurent Lassiaz, met une nouvelle fois sur orbite le groupe basé à Lyon, sous l'impulsion de son nouvel actionnaire majoritaire, le fonds américain Blackstone. Mais cette fois-ci à un niveau paneuropéen.
Laurent Lassiaz : « Ecrire l'histoire européenne de Joa »
Joseph GOBIN

Publié le ,

« Etre offensif correspond à une stratégie qui prend de vitesse ses concurrents à la fois sur des secteurs où ceux-ci sont déjà positionnés mais également là où ils ne trouvent pas et où l'on ne nous attend pas également » décrit Laurent Lassiaz.

L'esprit de conquête et de développement qui a toujours animé sa carrière d'entrepreneur depuis à la fin des année 80, se traduit concrètement dans les résultats actuels de Joa Groupe : 238 M€ de CA en 2017 (soit une progression de 5 % par rapport à l'exercice précédent) avec un excédent brut de 34,3 M€.

A la base, l'idée de L. Lassiaz est d'associer, à cette activité traditionnelle, voire vieillissante, des jeux d'argent, de l'innovation caractérisée par une digitalisation des usages (jeux en lignes, process internes). Avec l'ambition d'attirer une clientèle plus jeune et encline à découvrir ces lieux, longtemps associés aux trafics en tous en tous et à la criminalité, qui s'affichent aujourd'hui sous un nouveau jour. Plus chaleureux, conviviaux et festifs grâce à de nouvelles composantes : bars, discothèques, bowling, réceptifs…

Pour cela, le dirigeant a recruté des top managers aux postes clés (finances, RH et marketing) issus de secteurs éloignés de celui des casinos afin d'insuffler de nouvelles pratiques et visions à la fois auprès des équipes mais également auprès des clients.

Cette dynamique de croissance, renforcée par l'acquisition récente de deux nouveaux établissements (Mandelieu et Gujan-Mestras) est aussi portée depuis octobre par le nouvel actionnaire majoritaire (90 % des parts) du groupe, Blackstone, géant américain du capital-investissement. « Nous n'étions pas dans le scope de ce type d'investisseur car nous n'avions pas une taille assez importante par rapport à leur cahier des charges. Mais nos projets de renforcer notre maillage national et européen, associés à notre stratégie digitale leur a plu ».

Aujourd'hui, Joa Groupe souhaite consolider sa présence en France (24 casinos) et lorgne ainsi hors des frontières. « Pas plus de 2h d'avion de Lyon ! » lance Laurent Lassiaz qui a déjà effectué des déplacements en Belgique, au Pays-Bas, en Espagne et au Portugal.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?