AccueilEconomieLaurent Constantin donne un nouvel élan à TLM

Laurent Constantin donne un nouvel élan à TLM

Un an après son installation à la présidence de TLM, le Pdg de l'agence digitale lyonnaise Acti dresse un bilan positif. Pour la première fois de son histoire, la chaîne lyonnaise annonce un résultat positif au terme de l'exercice 2015.
Laurent Constantin donne un nouvel élan à TLM
© : DR - "nous devons nous imposer comme la première télévision locale sur les réseaux sociaux d'ici fin 2016. »

Economie Publié le ,

Si elle fait désormais partie intégrante du paysage médiatique lyonnais, au cœur duquel elle bat depuis maintenant 27 ans, la raison d’être de TLM n’en fait pas moins débat, tant elle a cumulé de pertes au cours de ce quart de siècle. Dans ces conditions, l’annonce, cette semaine, par Laurent Constantin, son Pdg depuis un peu plus de 12 mois, d’un résultat positif au terme de l’exercice 2015, fait un peu l’effet d’une bombe. « Pas à mes yeux, assure le Pdg d’Acti. Lorsque j’ai accepté de prendre la présidence de la chaîne, j’avais clairement indiqué que l’objectif était d’être rentable dès la première année. »
Un défi audacieux, que Laurent Constantin et ses équipes sont pourtant parvenus à relever. Avec un chiffre d’affaires dont la progression, à deux chiffres, sera dévoilée d’ici quelques semaines, TLM a dégagé un peu plus de 100 000 € de résultat, tout en investissant 150 000 € pour préparer l’avenir. Pour en arriver là, le Pdg de la chaîne a choisi de tout remettre à plat. « J’ai été totalement transparent avec les salariés comme avec les actionnaires », confirme-t-il. A ses interlocuteurs, il tient donc un discours de combat, en indiquant d’emblée que TLM vivrait désormais grâce à l’accroissement de ses recettes, plutôt que sous assistance respiratoire prolongée, à coups d’augmentations de capital.
« Il n’est pas question de faire un coup, mais de créer les conditions pour que la chaîne soit structurellement pérenne », explique-t-il. Pour cela, Laurent Constantin repense tout l’organisation, mobilise et responsabilise les équipes, recrute un directeur délégué et joue ostensiblement la carte du digital (recrutement d’une responsable digitale), des services (location des plateaux, organisation de média training à destination des dirigeants d’entreprises…) et de l’interactivité. « TLM doit être une chaîne en phase avec son temps et avec ses téléspectateurs, insiste-t-il. J’ai fixé un objectif très précis aux équipes : nous devons nous imposer comme la première télévision locale sur les réseaux sociaux d’ici fin 2016. »
Laurent Constantin n’entend pas casser la belle dynamique qui a été créé au cours des douze derniers mois. Pour franchir de nouveaux caps, il ne manque pas d’idées. Du lancement de nouveaux programmes sur les start-up, la santé, le sport…. à la signature de partenariats avec les autres chaînes locales de la région, en passant par la production de contenu, TLM a des atouts en réserve. « Nous pourrons capitaliser sur les nouveautés de ce début d’année. Depuis le 1er janvier, nous sommes passés sur le canal 30, ce qui devrait permettre de doubler notre audience. Par ailleurs, à compter du mois d’avril, nous diffuserons du sud de Vienne jusqu’au Beaujolais, en passant par Bourgoin, soit un bassin de 2 millions de personnes. »

J. D.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?