AccueilActualitéGrand témoinLaurence Gaudart : "Skimania, une démarche écologique"

Laurence Gaudart : "Skimania, une démarche écologique"

Les 30 ans de la marque lyonnaise Skimania sont l’occasion pour Laurence Gaudart, dirigeante du groupe Travel Mania qui la chapeaute, de revenir sur le succès d’un modèle touristique montagnard qui n’aura jamais été autant dans l’air du temps.
Laurence Gaudart, dirigeante de Travel Mania, prône un tourisme écologique et de proximité.
© Marine-Agathe Gonard - Laurence Gaudart, dirigeante de Travel Mania, prône un tourisme écologique et de proximité.

ActualitéGrand témoin Publié le ,

Dirigeante du groupe Travel Mania, Laurence Gaudart livre son regard sur l'évolution du tourisme à la montagne, sur les projets responsables de l'entreprise et sur la 30e saison du programme Skimania.

Laurence Gaudart, quel est votre sentiment sur le chemin parcouru par Skimania depuis toutes ces années ?

C’est d’abord une véritable fierté et un bonheur que de fêter les 30 ans de Skimania, même si je n’étais pas au début de l’aventure en 1992. Le défi de départ était de créer une émulation auprès d’un certain nombre d’adeptes de la montagne principalement des Lyonnais, et qu’ils puissent s’inscrire dans un concept, innovant à l’époque. Avec l’enjeu de proposer une tarification intéressante, comprenant le transport et le forfait. 30 ans après, nous restons dans cette dynamique avec un nombre grandissant de clients.

Dans quelle situation et dynamique était le groupe Travel Mania quand vous l’avez racheté en 2015 et dont Skimania fait partie ?

J’étais jusqu’alors directrice opérationnelle du groupe, je connaissais donc les enjeux et les perspectives que nous pouvions obtenir. Mon challenge, a été de façonner une nouvelle organisation, de maîtriser l’encadrement des clients à travers la formation des accompagnateurs, sans oublier la gestion des collaborateurs permanents, engagé du 1er janvier au 31 décembre.

Quelles sont les stations de ski les plus proches de Lyon ?

De quelle manière avez-vous rebondi après 2020, véritable année blanche pour le secteur du tourisme ?

Mon sentiment premier est de ma dire que l’on reste fragile malgré notre notoriété et notre réussite. Et effectivement, 2020 s’est transformée en saison noire pour tout le monde. Nous avons réussi à tenir un an sans aides, sans PGE et sans fonds de solidarité dont nous avons bénéficié ensuite en 2021 et qui nous a permis de préparer les actions à mettre en place, en vu du rebond justement. Cette crise du Covid nous a permis de construire des projets, d’imaginer des actions avec les collaborateurs et de montrer aussi à nos clients que nous étions présent. Nous avons déclaré un chiffre d’affaires de 350 000 € sur l’exercice 2021 (contre 5,5 M€ environ sur l’exercice précédent). Le fonds de solidarité nous a donc permis de poursuivre notre aventure et de repartir sur une nouvelle saison. Nous avons donc répondu présent dès la saison 2021-2022, malgré certaines incertitudes et contraintes liées notamment au pass sanitaire dans les remontées mécaniques et au port du masque dans les cars. Mais tous le monde a respecté les consignes.

"Notre démarche est écologique et démocratique, sur une pratique du ski encore décriée"

Le tourisme vertueux que l’on prône aujourd’hui, partir moins loin mais plus souvent, c’est ce que vous proposez finalement depuis 30 ans ?

Nous n’avons pas changé notre business modèle pendant toutes ces années, puisque par essence, nous sommes un tour opérator spécialisé dans le loisir de proximité. Nous sommes voyagistes avant tout et fabriquons des packages avec une organisation de A à Z, comprenant le transport. Avec cette organisation, j’ai l’impression que notre démarche est responsable et effectivement dans la tendance d’aujourd’hui mais nous le faisons déjà depuis longtemps ! Le tourisme reste montré du doigt, notamment pour la pollution qu’il engendre et je ne peux que le concéder. Je me rassure sur notre business modèle qui prône l’économie à tous les niveaux : temps, transport et prix. Notre démarche est donc écologique et démocratique, sur une pratique du ski encore décriée. L’entreprise est ainsi engagée dans une démarche RSE. Nous proposons un transport doux pour accéder aux montagnes et localement nous intégrons de plus en plus d’acteurs pour qu’ils puissent proposer leurs produits et éviter par exemple que nos clients acheminent leurs repas depuis Lyon. Aux Saisies par exemple, nous proposons un petit-déjeuner avec des produits locaux, à l’arrivée. Nous amenons par ailleurs de moins en moins de marchandises depuis Lyon dans cette logique de gestion des déchets. Nous faisons également appel à des acteurs locaux pour les cours de ski qui peuvent être ainsi dispensés par l’ESF. Partir avec Skimania c’est choisir de pratiquer le loisir de manière raisonnnée. En choisissant un transport collectif, on divise par 5.45 kg en moyenne sa consommation de C02.

Ses dates clés

2022 : 30 ans de Skimania.

2015 : rachat de Travel Mania.

2000 : directrice des opérations chez Travel Mania.

1983 : diplômée d’un BP hôtellerie et restauration.

De quelle manière s’intègre l’activité ski dans votre logique plus globale de tourisme de proximité quatre saisons, qui plus est dans un contexte de réchauffement climatique ?

On se posait les mêmes questions d’enneigement il y a trente ans. Dans les années 90, quand Skimania s’est lancée, nous avons connu un déficit important de neige pendant deux à trois saisons. Mais l’inquiétude est prégnante aujourd’hui et il est normal d’agir face au réchauffement climatique. La plupart des stations avec lesquelles nous sommes partenaires (15 au total dans les Alpes, Ndlr) ont compris ces enjeux climatiques et de respect de l’environnement. Notre proposition touristique s’adapte au rythme des ouvertures de station. Nous ne proposons donc pas de journée dans un domaine qui n’aurait pas suffisamment de neige. L’activité ski représente entre 1,6 et 2 M€ de chiffre d’affaires sur l’activité globale du groupe. Travel Mania, organise aussi des voyages sur-mesure pour les comités d’entreprises en BtoB, basés dans toute la France. Cette activité représente la plus grande part de notre chiffre d’affaires depuis près de 25 ans. L’enjeu est de travailler avec les comités d’entreprise tout au long de l’année et non plus sur la seule période d’hiver.

"L’expertise, l’exigence, l’écoute et la flexibilité sont aussi les maîtres mots de Travel Mania"

Quelle est la clé du succès pour perdurer dans le segment du court-séjour ?

La réussite du groupe tient au fait que l’on ne propose pas tout type de séjour. On ne propose que ce que l’on maîtrise, même si au fil des années, nous avons rajouté progressivement de nouvelles destinations, comme la Grèce depuis 2021. L’expertise, l’exigence, l’écoute et la flexibilité sont aussi les maîtres mots de Travel Mania. Nous mettons un point d’honneur à sélectionner rigoureusement nos prestataires, qu’il s’agisse des transporteurs, des hébergeurs ou des restaurateurs.

Alpes : notre sélection de 5 idées d'activités en pays du Mont-Blanc

Quelles sont les voies de développement aujourd’hui pour Travel Mania ?

Il faut toujours garder une longueur d’avance même si notre modèle de tourisme de proximité est durable selon nous. Il faut aussi pouvoir toujours et encore fidéliser la clientèle. Nous pourrions évoluer aussi sur le plan de nos options de voyages pour étoffer un package. Avec l’idée de dire à nos clients : profitez de votre séjour pour prendre un cours de ski ESF ou découvrir un restaurant local. La moyenne d’âge de notre clientèle se situe entre 25 et 45 ans. Elle n’est donc pas composée uniquement que d’étudiants comme certains pourraient le penser. J’aimerais attirer aussi les familles qui sont de plus en plus nombreuses à profiter de nos séjours.

Entre nous avec Laurence Gaudart

Son style de management

Responsable, social et environnemental.

Ses lectures

Les polars.

Ses inspirations

J’ai appris auprès de nombreuses personnes tout au long de ma vie.

Son lieu ressourçant

La montagne… plutôt en été !

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?