AccueilEconomieServicesLa web story d'Alexandre Malsch

La web story d'Alexandre Malsch

Pas une semaine ne s’écoule sans que des communiqués de presse annoncent la signature d’un partenariat ou le lancement d’une nouveauté.

EconomieServices Publié le ,

C’est que l’actualité de Melty Network est dense depuis le 12 juin dernier, où le site pour ados a pris une nouvelle dimension en devenant Melty Group, « premier » média en ligne destiné aux 12-30 ans, réunissant chaque mois, sur l’ensemble de ses treize sites, plus de 15 millions de visiteurs cumulés (source OJD). On parle même désormais de la « galaxy Melty » avec dans l’ordre melty.fr, meltyFashion, meltyStyle, meltyBuzz, meltyFood, meltyCampus, meltyXtrem, june.fr, mcm.fr, melty.es, melty.it et meltyBuzz.it. Des magazines digitaux fabriqués par une équipe de vingt journalistes (sur soixante salariés) qui traitent aussi bien de l’actualité que du divertissement et des tendances. Ce nouveau groupe de médias digitaux affichera en 2013 un chiffre d’affaires en croissance constante, dépassant les 4,5 M€.
Le chemin que prend cette jeune pousse de l’internet ressemble de près aux success story que l’on ne présente plus, en tête desquelles Facebook occupe le haut du panier. Comme d’autres start-up avant elle, l’histoire de Melty est née à l’école. Nous sommes au milieu des années 2000, internet commence doucement à faire son nid et Alexandre Malsch, élève-professeur de base de données à Epitech Paris, se lance dans l’aventure de créer un site d’actualité pour les jeunes. « Il fallait faire quelque chose car il n’y avait rien en France », explique celui que l’on surnommait Netmad au lycée, en référence à son pseudonyme qu’il utilisait sur les forums de jeux vidéo. Plusieurs nuits et mois suffiront pour mettre en ligne Actuados.fr. La version bêta de ce qu’est melty.fr aujourd’hui. Très vite, le site devient populaire et pour le jeune geek qu’il est, « il a fallu développer la technologie et surtout trouver des actionnaires », précise le jeune homme de 28 ans qui a bénéficié d’ordinateurs et de 2 000 € prêtés par le directeur de l’école parisienne. .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5068 du samedi 28 septembre 2013

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?