Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La ville de Lyon choisit les trottinettes Dott et Tier

Publié le - - Collectivités

La ville de Lyon choisit les trottinettes Dott et Tier

C'est une surprise mais Lime, l'opérateur le plus ancien et le mieux implanté à Lyon n'a pas été retenu par la ville lors de l'appel à projet qui été octroyé à Dott et à Tier fin juillet. Voï devra lui aussi quitter la ville. En tout, 13 opérateurs avaient candidaté.

Pour répondre au développement massif et désordonné des trottinettes, la municipalité a lancé un appel à projet pour proposer un droit exclusif à deux entreprises d'opérer à Lyon. Le 7 mai 2020, treize opérateurs ont candidaté. Les services de la Ville de Lyon ont poursuivi la procédure de consultation tout en laissant au nouvel exécutif municipal le choix des deux opérateurs qui seront retenus pour déployer, à la rentrée 2020, une flotte de 2 000 trottinettes chacun.

Dott et Tier selectionnés pour leur ambition écologique et l'équilibre des services proposés

La Ville de Lyon a décidé d'autoriser l'occupation du domaine public aux sociétés européennes Dott et Tier pour une offre de trottinettes en libre-service pendant deux ans. Dott et Tier ont aussi décroché l'appel à projet parisien, avec l'Américain Lime. Tier a été retenu à Grenoble. « L'espace public doit être organisé par la ville pour en offrir une occupation équilibrée, explique Valentin Lungenstrass, adjoint au maire délégué aux mobilités, à la logistique urbaine et aux espaces publics. Les trottinettes ne peuvent plus envahir les espaces réservés aux piétons et finir dans le Rhône. C'est une nouvelle offre de mobilité qui peut faire sens, mais qui doit être encadrée. A ce titre, j'ai demandé aux services d'accentuer la dimension responsable de l'offre des entreprises : durée de vie des trottinettes, opérations de recharge des batteries, matériaux utilisés… ».

Avec ces deux opérateurs, la Ville de Lyon s'assure de l'ambition portée pour participer à une décarbonation du système de trottinettes en libre-service. La progression sur la durée de vie des trottinettes, désormais de plus de 2 ans, l'amovibilité des batteries, la réparation des engins ou encore l'utilisation de matières recyclées permettront de réduire considérablement leur empreinte environnementale.

Du stationnement dédié aux trottinettes aménagé dans les mois à venir

Afin de garantir des continuités piétonnes pour toutes et tous, de surcroit les personnes âgées ou à mobilité réduite, la ville de Lyon va prendre des arrêtés pour "aménager avec la Métropole de Lyon du stationnement dédié pour les trottinettes. Les services de la ville de Lyon et les deux entreprises retenues travailleront de concert pour retenir les zones de stationnement idéales, en lien avec les mairies d'arrondissement et permettre le début des travaux. Fini donc les trottinettes disséminées partout dans la ville, elles auront à terme, des espaces réservés et circonscrits pour leur stationnement."

Ces emplacements seront majoritairement des places de stationnement en amont des passages piétons, tels que prévus par l'article 52 de la LOM (Loi d'Orientation sur les Mobilités). Terminer un trajet ne sera possible qu'au sein de ces emplacements pour les zones concernées.

Dans un premier temps, les zones à plus forte activité, notamment la presqu'île, feront figure de zone test. La volonté de la Ville de Lyon est de travailler également avec les opérateurs pour définir de nombreux emplacements virtuels en dehors des zones prochainement aménagées, afin de limiter l'encombrement des trottoirs.

"Le respect du code de la route et l'engagement des entreprises pour une politique salariale vertueuse"

Des équipes salariées locales, et non plus des auto-entrepreneurs, sensibiliseront les usagers au respect des règles du code de la route et s'assureront du bon fonctionnement du service trottinettes.

Selon la Loi d'Orientation sur les Mobilités (LOM), la circulation des EDPM (engins de déplacement personnel motorisé) doit être effectuée sur les pistes cyclables et non sur les trottoirs, le transport d'une deuxième personne n'est pas autorisé et la vitesse maximale est de 25 km/h. La ville annonce vouloir mettre l'accent sur le respect de ces règles de base.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer