AccueilSpectacle vivantLa Tour Passagère, « objet culturel non identifié »

La Tour Passagère, « objet culturel non identifié »

La Tour Passagère, « objet culturel non identifié »
© DR - La Tour Passagère, une étrange structure ronde à l'acoustique irréprochable

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Sa forme ronde évoque les théâtres élisabéthains du XVIe siècle, Shakespeare et le London Globe. Avec ses 12 m de haut, elle peut accueillir jusqu'à 300 spectateurs sur 3 niveaux. Elle ? C'est la Tour Passagère et son acoustique irréprochable, venue de Suisse jusqu'à Lyon. « Il nous fallait un lieu, exceptionnel et innovant, et le théâtre de verdure du square Delfosse s’est révélé être l’endroit idéal. À la fois pour ses dimensions et pour sa localisation, en bord de Saône, visible de l’embarcadère et à proximité du site Confluence. »
Jérôme Salord se rappelle. En 2012, le président de l'association Baroque & Plus lançait un projet de spectacles avec des choix artistiques résolument tournés vers le public. Une programmation nouvelle osant le mélange des genres et n’ayant pas peur de dépasser les labellisations habituelles. Trois ans plus tard, La Tour Passagère voyait le jour, né du désir de faire découvrir, grâce à un lieu atypique, des artistes à l’approche innovante du concert et du théâtre. Le festival trouve alors refuge en une tour vagabonde qui, l'année dernière, séduisait quelque 5 000 visiteurs.
« Plus qu'une série de spectacles, le festival La Tour Passagère a créé un événement social et culturel unique à Lyon : un souffle est passé et les spectateurs se sont sentis l'espace d'une soirée complices des artistes et complices de la Tour elle-même, s’enthousiasme Jérôme Salord. C’est surtout un véritable OCNI, un « objet culturel non identifié », une belle machine à remonter le temps et à voyager aux côtés d'artistes de tous horizons. »
Du 2 juin au 2 juillet, La Tour Passagère s'installe une nouvelle fois en bord de Saône. Au programme : 29 spectacles qui continuent de faire la part belle aux artistes lyonnais.

Avant-goût

« Pour cette deuxième édition, le festival La Tour Passagère développe une programmation libre et métissée en accueillant des artistes venus d'Asie ou d'Afrique en dialogue avec la scène française, annonce Jérôme Salord. Les percussions orientales échangeront avec le luth et le clavecin, le baroque français se frottera à l'opéra chinois, les aventures de Candide l'Africain côtoieront celles de Cyrano de Bergerac, le jazz manouche s’amusera avec la musique de Beethoven et le tango flirtera avec les partitions de Mozart... » À l'occasion des 400 ans de la disparition de William Shakespeare, un hommage tout particulier sera rendu au maître avec la programmation de Songe d'une nuit d'été et Comme il vous plaira. Cette année, le festival fait aussi la part belle aux enfants, qui pourront s'initier à la musique baroque par le biais d'une marionnette.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?