AccueilLa Start-up qui change votre quotidienLa start-up qui change votre quotidien

La start-up qui change votre quotidien

MuseoPic rend l'œuvre d'art interactive
La start-up qui change votre quotidien
DR - Jillian Boyer, co-fondateur de Museopic

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Pointer son smartphone sur une œuvre de musée et voir apparaître toutes ses informations utiles seront prochainement possible grâce à l'application MuseoPic. Par géolocalisation ou reconnaissance visuelle du smartphone face à une peinture, une sculpture, un objet, dans un musée, le visiteur verra apparaître l’œuvre, le nom de son auteur, les matériaux utilités et toute information délivrée par le musée qui proposera cette application. « L’idée est née lors de séances avec des communautés créatives pour repenser les espaces des musées, avance Jillian Boyer, co-fondateur avec Amaury Belin de MuseoPic, la structure en cours de création primée à Lyon Start-up. Le système a été testé au musée Gallo-Romain et au Musée d’art contemporain de Lyon. » Toujours en phase d’expérimentation, l’idée a séduit le Musée de l’imprimerie de Lyon qui la prend en résidence quatre mois dès mars. « L’appli devrait être téléchargeable par le grand public à partir de cet été », avance Jillian Boyer.


Cette nouvelle technologie présente plusieurs avantages. Pour le visiteur d’abord. Elle lui permet de laisser le fameux audioguide, au profit de cette application qui peut prendre une photo de l’œuvre pour collecter l’ensemble des informations lui étant rattachées. Pour le musée ensuite. Outre le service aux visiteurs, les données récoltées peuvent s’avérer précieuses : quelles œuvres sont les plus vues ? par qui ? pendant combien de temps ?... « Pour son démarrage, la solution de base devrait être gratuite pour les musées afin de leur donner accès au back office pour enrichir les contenus numériques de chaque œuvre. Par la suite, nous envisageons de laisser le musée fixer le prix de l’application avec un système de rétribution de 40 % pour la plateforme, 30 % pour le musée et 30 % pour MuseoPic. La vente des datas et de briques de services complètera les revenus », conclut le dirigeant.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?